Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2020

Le jeune auteur est très-docile 

... Le(s) rédacteur(s) des discours présidentiels :  Clément Beaune , Jonathan Guémas . Voyons /écoutons ce que ça donne ce soir !

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

[vers le 25 juillet 1765] 1

Je me jette plus que jamais aux pieds et aux ailes de mes anges. Voici des papiers dont dépend le sort de la famille Sirven. Je connais leur bonté ; ainsi, je ne leur fais point d’excuse. Je leur ai envoyé, sous l’enveloppe de M. le duc de Praslin, les nouveaux Roués . Il y a encore quelques changements depuis ce temps-là. Le jeune auteur est très-docile . Il est aux ordres de mes anges. Mlle Clairon arrive demain. Le théâtre est rebâti ; mais je n’en peux plus.

Respect et tendresse. 2

J’ai encore pris la liberté de leur adresser un paquet pour M. de Calonne 3, qui renferme la pièce la plus décisive. »

1 D'Argental a mentionné l'année sur le manuscrit, et une main plus tardive a ajouté « janvier » . L'édition Moland cite une note d'Avenel : « C'est à tort que les éditeurs [Cayrol] avaient daté cette lettre de janvier ; elle est du 23 juillet. » . Ce qui est inexact, le 23, V* ne sait pas encore si Mlle Clairon va arriver .

2 V* note un tsvp au bas de la page .

Écrire un commentaire