Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2020

un inconnu qui signe La Chassagne m’écrit qu’il a besoin d’argent. Il est commis, à ce qu’il dit, au bureau des Affiches

... Serait-ce , sous un nom d'emprunt Jacques Séguéla , notre célèbre vendeur de vent et de président ? https://www.francetvinfo.fr/societe/en-images-de-la-rolex...

Astérix : les lecteurs veulent les aventures de Sarkozix le Gaulois

Tiens, ça me fait penser à l'affaire Bygmalion ! [ en remarquant que Séguéla n'est pas dans le coup, mais qu'il a fait école pour les suceurs de deniers publics ]

 

 

« A Nicolas-Claude Thieriot

28è juillet 1765

C’est pour vous dire, mon ancien ami, qu’un inconnu qui signe La Chassagne m’écrit qu’il a besoin d’argent. Il est commis, à ce qu’il dit, au bureau des Affiches. Il dit qu’il ira prendre ma réponse chez vous. Cette réponse est que je voudrais soulager tous ceux qui sont dans le besoin, mais que M. De Laleu a fait pour moi tant d’avances qu’il n’est pas possible que je lui en demande de nouvelles.

Je suis fort en peine de deux affaires qui doivent intéresser tous les honnêtes gens . Il s’agit de la pension d’Archimède et de l’algarade qu’on a faite à M. de Beaumont.

Mlle Clairon vient demain chez moi. J’attends avec impatience mon philosophe Damilaville, et je voudrais bien que vous fussiez du voyage.

V. »

Écrire un commentaire