Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2022

Je vous prie de me dire au vrai où les choses en sont

... Fratelli d'Italia !"  L'Italie semble avoir un faible pour Giorgia Meloni, leur Marine Le Pen en pire (si c'était possible ) : https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/elections-italie...

Ils sont assez bordéliques pour essayer cette voie de félés .

 

 

« A Jacques Lacombe, Libraire

Quai de Conti

à Paris

J'ai peur, monsieur, de vous avoir fait une demande très indiscrète en vous priant de donner vingt-cinq louis d'or à M. Lekain pour son honoraire . J'ignore quel nombre d'exemplaires vous avez tiré du faible ouvrage que je vous ai envoyé . Vous savez que les peintres donnent toujours quelques coups de pinceau à leurs tableaux, j’en ai donné quelques-uns aux miens . Vous me feriez plaisir de porter ces changements sur votre édition . Je suppose que vous avez fait garder quelques planches comme vous me l’aviez promis, mais si vous n'avez pu prendre cette précaution je vous prierais de faire des cartons . Il n'en faudrait que deux, l'un à la page 19 et l'autre à la page 54 .

Je n'ai point encore reçu le ballot que vous avez bien voulu m'envoyer, et probablement je ne le recevrai de longtemps . Je vous ai déjà mandé que les voitures de Lyon ne passaient plus du côté de Genève, et je vous ai prié de m'envoyer un exemplaire contresigné . Au reste, je compte vous envoyer incessamment un article concernant les Calas et les Sirven que vous pourrez annoncer dans vos feuilles .

Je finis par vous dire encore que si vous n'avez imprimé que peu d'exemplaires des Scythes il est juste que vous vous borniez à faire un présent de cent écus à Lekain, soit en livres, soit en bijoux, soit en argent, comme il voudra . En un mot, c'est à vous à proportionner ce petit présent au profit que vous aurez pu faire . Je compte toujours sur votre amitié, monsieur, et mes sentiments la méritent . Je vous prie de me dire au vrai où les choses en sont .

V.

8è avril 1767 ; à Ferney.

 

page 19

 

Obéide

…......................................................................................

De l'immortel Cyrus un fatal rejeton.

De la cour à jamais lorsque tout me sépare

Quand je dois tant haïr ce funeste Athamare,

Sans état, sans patrie et cachée en ces lieux

Tous les humains, Sulma, sont égaux à mes yeux.1

etc.

 

page 54

Athamare

…........................................................................................

Ton fils eût mérité de servir ma valeur .

 

Hermodan

Que dis-tu ?

 

Athamare ( à ses soldats )

Qu'on épargne à ce malheureux père

Le spectacle d'un fils mourant dans la poussière .

Fermez-lui ce passage .

 

Hermodan

Achève tes fureurs 2 etc. »

 

1 Les Scythes, II, 1 .

2 Les Scythes, IV, 5 .

Écrire un commentaire