Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2022

malheureusement vous vous êtes servi de la première édition et non de la seconde

... Je vous en préviens ! Quelle suite allez-vous y donner ? https://www.lepoint.fr/phebe/phebe-les-avertissements-sur...

 

 

« A Gabriel Cramer

à Genève

[mai 1767]

M. de Voltaire prie monsieur Cramer de lui envoyer brochés un exemplaire des Nouveaux mélanges et un quatrième volume de ces mélanges séparé, où sont Les Scythes. »

 

 

« A Gabriel Cramer

Mon cher ami, je suis désespéré . Je viens de recevoir le recueil ; vous y avez mis ma Lettre à M. de Beaumont ; mais malheureusement vous vous êtes servi de la première édition et non de la seconde . On accuse dans la première un avocat, homme d'un grand mérite nommé Coqueley, d'avoir été complice de Fréron . Il a prouvé qu'il ne l’était point : c'est lui faire une injustice atroce que de mettre son nom avec celui de Fréron . Je vous envoie la seconde édition de cette lettre ; il n'y a qu'un carton à faire ; mais ce carton est d'une nécessité absolue, sans quoi le volume n’entrerait jamais à Paris .

Je vous embrasse de tout mon cœur.

Mardi [mai 1767] »

Écrire un commentaire