Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2016

Ah mon ami défiez-vous des charlatans qui ont usurpé en leur temps une réputation de façade

... Et pourchassez sans cesse et sans pitié ceux qui les soutiennent . Je pense particulièrement ici aux Balkany et consorts soutenus par  Les Républicains et donc le détestable et inutile Sarkozy . Il semblerait bien qu'il n'en soit plus à une compromission près, quel beau panier de crabes ! écoeurant !

 Afficher l'image d'origine

A croire que Balkany le tient par les c... (s'il en avait! )

 

 

« A Claude-Adrien Helvétius

22 juillet [1761]

Mon cher philosophe, l'ombre et le sang de Corneille vous remercient de votre noble zèle . Le roi a daigné permettre que son nom fût à la tête des souscripteurs pour deux cents exemplaires . Ni maître Le Dains, ni maître Omer ne suivront ni l'exemple du roi ni le vôtre . Il y a l'infini entre les pédants orgueilleux et les cœurs nobles, entre des convulsionnaires et des esprits bien faits . Il y a des gens qui sont faits pour honorer la nation, et d'autres pour l'avilir . Que pensera la postérité quand elle verra d'un côté les belles scènes de Cinna, et de l'autre le discours de maître Le Dains prononcé du côté du greffe ?1 Je crois que les Français descendent des centaures qui étaient moitié hommes et moitié chevaux de bât . Ces deux moitiés se sont séparées . Il est resté des hommes , comme vous par exemple, et quelques autres ; et il est resté des chevaux qui ont acheté des charges de conseiller, ou qui se sont faits docteurs de Sorbonne .

Rien ne presse pour les souscripteurs de Corneille . On donne son nom et rien de plus , et ceux qui auront dit je veux le livre , l'auront . On ne recevra pas une seule souscription d’un bigot 2. Qu'ils aillent souscrire pour les Méditations du révérend père Croizet 3.

Peut-être que les remarques qu'on mettra au bas de chaque page seront une petite poétique mais non pas comme La Motte en faisait à l'occasion de mon Romulus, à l'occasion de mes Maccabées 4. Ah mon ami défiez-vous des charlatans qui ont usurpé en leur temps une réputation de façade .

Je vous embrasse en Épicure, en Lucrèce, Cicéron, Platon, e tutti quanti .

V. »

1 La Conversation de M. l'intendant des menus en exercice avec M. l'abbé Grizel commence comme suit : « Il y a quelque temps qu'un jurisconsulte de l'ordre des avocats ayant été consulté par une personne de l’ordre des comédiens pour savoir à quel point on doit flétrir ceux qui ont une belle voix [...] , l'avocat examina l'affaire dans l'ordre des lois . Le Dains est celui dont il a été parlé dans la lettre du 21 mai 1761 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/04/21/ce-qu-il-y-a-de-pis-c-est-que-cet-abominable-proces-me-fait-5791479.html

2 Effectivement la liste des souscripteurs contient très peu de noms d'ecclésiastiques .

4 Allusion au « Discours sur la tragédie» qui précède la collection des pièces de La Motte .Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Houdar_de_La_Motte

 

 

Écrire un commentaire