Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2016

Si je me damne à gauche, je me sauve à droite ... Si on me connaissait, on me canoniserait, mais le monde est si injuste !

... Bien évidemment, je ne parle pas politique car enfer et damnation en sont le lot commun .

https://www.youtube.com/watch?v=WmzOCtsZTW4

 Afficher l'image d'origine

 

 

« A Charles-Jean-François Hénault

Aux Délices 22 juillet 1761

L’enthousiasme ne permet point de délais, mon illustre et respectable confrère, et rien ne m'en inspira tant que la lettre dont vous m'honorez . La bonne santé, la philosophie, et les sentiments de M. d'Argenson y ont une assez bonne part ; Corneille vient ensuite ; ce n'est pas que Corneille fût aussi aimable que vous ; mais il a débrouillé le chaos ; il est le premier en son genre . La gloire est pour les inventeurs ; ceux qui montent 1 sur leurs épaules pour les surpasser n'ont que le second rang ; et ceux qui viennent après n'en ont aucun . Je ne me sais gré que d'une seule chose, c'est d'avoir enfin ouvert les yeux à nos jolis Français sur l'Electre de Sophocle ; Paris vient de convenir enfin à la représentation d'Oreste , que l'amour n'avait rien à démêler avec cette famille-là ; on a vu que les parricides cadrent mal avec une partie carrée ; on s'est aperçu que la terreur et la pitié suffisaient . Notre théâtre purgé de blancs poudrés 2, commence à devenir un vrai spectacle ; et si cela continue, les pièces qui ne sont que de belles conversations n'auront pas beau jeu . Vive le cinquième acte de Rodogune . N'est-il pas vrai que c'est là le comble de l'art ; les quatre premiers actes ont beau être très mauvais, cela n'y fait rien . Le cinquième est la vraie tragédie .

J'ai donc commenté Pierre, non seulement à cause de ce grand homme tout plein de défauts ; non seulement à cause de l'héritière de son nom qui n'a jamais lu les œuvres de Pierre, mais pour avoir le plaisir de faire des notes qui pourront être utiles aux étrangers qui apprennent notre langue par règles, et aux Français qui l'apprennent par routine . Il y aura un petit commentarium perpetuum, tant soit peu pédantesque, qui sera vraiment assez curieux ; le modeste La Motte, pétri d'un sot amour-propre, faisait une poétique à l'occasion de Romulus, des Maccabées, d'Oedipe en prose ; et moi j'en fais à l'occasion du Cid , des Horaces, de Cinna .

En vérité, il est bien honorable pour notre nation, qu'on entre avec tant de zèle dans mon petit projet . Le roi a daigné permettre que son nom fût à la tête des souscripteurs pour deux cents exemplaires . L'exemple est suivi . J'ai engagé nos Cramer à céder tout le profit de cette édition à Mlle Corneille ; ils en feront une petite pour ceux qui ne veulent que s'instruire à peu de frais ; et la grande ne sera que pour les souscripteurs ; le goût est devenu tout à fait anglais : il y a des gens qui en prennent jusqu'à cinquante exemplaires . Si cet enthousiasme continue, ce ne sera pas la peine de faire imprimer un programme . Les Cramer enverront le livre à ceux qui auront donné leurs noms ; pour moi je ne me mêlerai que d'encourager la nation, et de faire mon petit commentaire .

Maître Le Dains, et maître Omer Joly de Fleury auront beau crier ; nous ferons l’apothéose de Pierre qui vaut mieux qu'eux .

J'ai actuellement le plaisir de faire bâtir une belle église et un beau théâtre . Si je me damne à gauche, je me sauve à droite ; mon église est de marbre, afin que vous le sachiez, et mon théâtre n'est que de cailloux . Vous voyez que je ne laisse pas d'avoir des convenances dans l'esprit . Si on me connaissait, on me canoniserait, mais le monde est si injuste !

Si vous êtes encore aux Ormes, monsieur, je vous prie de ne pas m'oublier auprès de M. d'Argenson . J'avais fait ma cour à monsieur son fils en établissant un assez joli haras . Que faut-il faire pour plaire au père ? Pour vous, monsieur, je sais bien ce qu'il faudrait faire pour avoir votre suffrage ; mais permettez-moi de vous dire comme Gille, si vous voulez voir un beau tour, faites-le .

J'ai relu l'Histoire de frère Daniel,3 en vérité, vous avez dit trop de bien de lui ; ce n'est qu'un froid gazetier, un homme très mal instruit, et qui a écrit en jésuite ; cela est à faire vomir . C'était à vous, à nous donner une histoire de France étendue ; mais vous êtes trop sage de votre vivant ; tenons-nous-en longtemps à l'abrégé chronologique : c'est la loi et les prophètes 4.

Mille tendres respects . »

1 V* avait d'abord dicté celui qui monte .

2 Les petits-maîtres .

3 Cette allusion au père Daniel est une nouvelle indication, surtout si on la rapproche de la mention de Gille qui vient juste avant, qui suggère que V* conçoit le Pot-pourri .

 

Écrire un commentaire