Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2016

Si je me mariais, je prierais frère Saurin de faire des enfants à ma femme

... Frère Voltaire aurait-il des moeurs d'Inuit du bon vieux temps ?

 Afficher l'image d'origine

Frère Saurin !!... je plaisantais !

 

 

« A Louise-Florence-Pétronille de Tardieu d'Esclavelles d'Epinay

[A madame de La Live d'Epinay

place Vendôme

à Paris]

Ma belle philosophe, je ne suis pas comme vous ; je suis très aise que frère Saurin soit marié , il fera de bons cacouacs, nous en avons besoin . C'est aux philosophes qu'il appartient de faire des enfants, il faudrait , que tous les petits couteaux, qu'on vendait, pour châtrer les Montsoreau 1, servissent aux Omer Joly de Fleury, et empêchassent cette graine de pulluler . Si je me mariais, je prierais frère Saurin de faire des enfants à ma femme .

Je voudrais bien, madame, vous voir avec vos sabots, je vous montrerais les miens, vous me diriez s'ils sont du bon faiseur . J'en ai réellement à Ferney . J'ai cédé les Délices au duc de Villars, qui a toujours des souliers fort mignons ; mais malheureusement il n'a point de jambes, et il est venu prier Tronchin de lui en donner .

Je crois que j'ai porté malheur aux jésuites, vous savez que je les ai chassés d'un petit domaine qu'ils avaient usurpés, le parlement n'a fait que m'imiter . On me mande que le parlement de Nancy a condamné frère Menoux aux galères , je crois l’arrêt fort juste, car le moyen qu’un parlement puisse avoir tort ! Frère Menoux aurait bonne grâce à ramer avec l'abbé de La Coste 2, mais le parlement de Nancy n'est pas français, et il n'y a point de port de mer en Lorraine . Adieu madame, Corneille m'appelle . Permettez-moi mille compliments à tout ce qui vous environne .

V.

Ferney 24è august 1761 . »

1 Le seigneur de Montsoreau Jean de Chambes était fameux pour les meurtres qu'il avait commis en Anjou à l'époque de la Saint-Barthélémy ; l'un de ses exploits avait consisté à poignarder l'amant de sa femme sous ses yeux . Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Chambes

et : http://saumur-jadis.pagesperso-orange.fr/recit/ch8/r8d8bart.htm

 

Écrire un commentaire