Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2016

Les détails me pillent, comme dit Montagne /« Je voy nonchalamment la mort, quand je la voy universellement, comme fin de la vie. Je la gourmande en bloc : par le menu, elle me pille. »

... Maître Yoda -universellement connu- n'est pas sans me rappeler le phrasé de Montaigne, homme de bien, pas assez mis en lumière au lycée, dans l'étude des auteurs du XVIè siècle noyé, de Voltaire aimé témoigner ici je fais , jeunes Jedis .

Afficher l'image d'origine

Tempête sous un crâne, que la lumière [Voltaire] soit !

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

7 septembre [1741] 1

Mes divins anges, la nouvelle du ministère de M. le comte de Choiseul n’est donc pas vraie, puisque vous ne m’en parlez pas dans votre lettre terrible du 21 août ? Je lui ai fait mon compliment sur la foi des gazettes. Si la nouvelle est fausse, mon compliment subsiste toujours, comme dit Dacier . Ma remarque, dit-il, peut être trouvée mauvaise, mais elle restera.

Mes chers anges ; il est vrai qu’il y a un Legouz à Dijon, parent de M. de La Marche. Faisons donc comme Nollet, qui avait imaginé une madame Truchot, avec laquelle il couchait régulièrement ; quand il l’eut vue, il lui dit, pour s’excuser, qu’il n’y coucherait plus. J’ai demandé à M. de La Marche le nom de quelques académiciens de Dijon 2, mes confrères ; il m’a nommé un Picardet 3. Picardet me paraît mon affaire. Je veux que Picardet soit l’auteur du Droit du Seigneur. Picardet est mon homme. Voici donc la préface de Picardet ; puisse-t-elle amuser mes anges !

Je vous dis, moi, qu’il y a plus de trente fautes dans l’édition de Prault, que Prault fils est un franc fieux 4, et s’il vous plaît, pourquoi prenez-vous son parti ? Que vous importe ? en quoi, mes anges, les négligences de Prault peuvent-elles retomber sur vous ? qu’à de commun Prault avec mes chers anges ? C’est, ce me semble, mademoiselle Quinault qui me retrancha de L’Enfant prodigue des vers que madame de Pompadour voulut absolument dire quand elle joua, et que tout le monde comique veut réciter. Qu’est-ce que cela vous fait ? pour Dieu, laissez-moi crier sur mes vers . Paris est au roi / mes vers sont à moi / je veux m’en réjouir / selon mon plaisir 5.

Vous me mandez douze, Parme dit trente . Voici le nœud , c’est à ce que je présume, qu’on avait d’abord dit douze, et qu’ensuite on a eu la noble vanité des trente. Puisse mon commentaire ne pas aller à trente volumes , mais je vois qu’il sera prolixe. Les Cramer feront tout comme ils voudront . Les détails me pillent, comme dit Montagne 6. Quand j'aurai envoyé à l'Académie un nombre honnête, alors il y aura programme 7. Songez que j’ai trente-deux 8 pièces à commenter, dont dix-huit inlisibles . Plaignez-moi, encouragez-moi, ne me grondez pas, et aimez votre créature, qui baise le bout de vos ailes.

V.

Le président Hénault est bien à plaindre de ne pas voir l'impératrice de la Chine 9. »

1 Date complétée par d'Argental .

2 De Dijon est ajouté au-dessus de la ligne .

3 Henri-Claude Picardet avait publié un Prospectus d'un ouvrage intitulé La Religion donnée en spectacle à l'esprit humain, 1754 ; voir Au temps de l'Encyclopédie : l'Académie de Dijon de 1740 à 1793 ,de Roger Tisserand, 1936 .

5 Ces quatre vers parodient une chanson populaire, sur l'air de la Camargo .

6 Essais, III, 4 . Montaigne le dit sur l'idée de la mort .Voir : http://www.bribes.org/trismegiste/es3ch04.htm

: «  Je voy nonchalamment la mort, quand je la voy universellement, comme fin de la vie. Je la gourmande en bloc : par le menu, elle me pille. »

7 Phrase rayée sur la copie Beaumarchais-Kehl et omise par les édition suivantes .

8 Nombre exact si l'on ne compte pas Psyché, pièce écrite en collaboration avec Molière .

9 L'édition de Kehl supprime ce post-scriptum rayé sur la copie Beaumarchais-Kehl .

 

Écrire un commentaire