Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2016

Vous avez un beau champ pour rendre justice à notre nation

... Monsieur le président ...

 Afficher l'image d'origine

Vous nous en avez fait voir des vertes et des pas mures, on en garde des bleus à la croissance !

 

 

« A Pierre Rousseau

Château de Ferney, en Bourgogne, par Genève,

16 septembre [1761]

Je ne connais plus, monsieur, la lettre de M. de Formey 1 que l'Ode sur la guerre 2. Cette ode me paraît d'un homme de génie ; mais il y a trop de fautes contre la langue . Elle commence par des idées très fortes, peut-être trop fortes, mais elle ne se soutient pas . Elle est d'un étranger qui a beaucoup d'esprit . Voici un autre objet qui m'intéresse véritablement . M. l'abbé d'Olivet me mande que cette lettre 3, que je vous envoie, doit être publique, j'y consens très volontiers . Elle tiendra lieu d'un programme en forme, dont je n'aime pas trop l’étalage .Vous verrez par cette lettre de quoi il est question, et je crois qu'elle fera un très bon effet dans votre journal . Vous avez un beau champ pour rendre justice à notre nation , qui encourage avec tant de zèle une entreprise honorable et utile . J'ai l'honneur d'être, etc. »

1 « Lettre de M. Formey qui peut servir de modèle aux lettres à insérer dans les journaux » de V*, qui fut d'abord publiée dans Réponse de M. de Voltaire au sieur Fez (Aux Délices [1762])

2 Cette Ode sur la guerre est de Bordes ; le Journal encyclopédique, lorsqu'il la publia (Bouillon, 1er août 1761, V, iii,117-123) l'attribua à « un illustre auteur » . Voir : https://books.google.fr/books?id=rExbAAAAQAAJ&pg=PA33...

3 C'est la lettre du 20 août 1761 à d'Olivet, qui fut en effet publiée dans le Journal encyclopédique .

 

Écrire un commentaire