Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

il est vrai qu’il a eu souvent dans la tête et dans le cœur des choses plus dangereuses que la goutte, j’entends plus dangereuses pour le prochain

... Vous me voyez venir avec mes gros sabots, il va encore nous gonfler avec Donald Trump-tou'l'monde ! Je mentirais si je disais le contraire ; ça ne me ferait pas pleurer s'il n'allait pas au bout de son mandat, si même, par chance il n'avait pas l'heur de voir l'application de ses décrets à la noix  . Ou alors, au moins, pour qu'il en bave un peu, solution soft : l'impeachment . 

 Afficher l'image d'origine

 

 

« A François de Chennevières

Des Délices du 29 janvier 1762

Mon cher confrère en Apollon, je suis très sensible aux soins que vous avez pris de faire parvenir mes lettres à ma nièce 1. Il n’importe qu’elles soient contre-signées ou qu’elles ne le soient pas. C’est toujours un bon office que vous avez la bonté de nous rendre. On dit beaucoup dans Paris que le roi de Prusse a la goutte dans la poitrine et dans la tête ; il est vrai qu’il a eu souvent dans la tête et dans le cœur des choses plus dangereuses que la goutte, j’entends plus dangereuses pour le prochain.

On dit que l’impératrice de Russie, de son côté, est tombée en apoplexie 2. Voilà les nouvelles du Nord et de l’Orient ; vous ne me mandez jamais celles de l’occident.  

Avez-vous été voir le Droit du Seigneur, ou l’Ecueil du Sage ? Cette pièce est d’un académicien de Dijon à qui je m’intéresse beaucoup. Je vous prie de me mander si elle a eu quelque succès ; car il faut toujours encourager les jeunes gens. »

1 Mme Marie-Elisabeth de Fontaine .

2 L'impératrice Elisabeth est morte le 5 janvier 1762 (25 décembre 1761 calendrier julien ).

 

Écrire un commentaire