Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2017

tout ce qu'il faut faire pour mettre en règle cette affaire

... est mis en oeuvre par le Bundestag, qui, dans un pays réputé sérieux, est capable comme au Moyen Age de discuter très sérieusement du sexe des anges ou à peu près, jugez-en :

http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2017/10/20/q...

Dans le même temps les députés européens allemands se sont abstenus de voter contre l'interdiction du glyphosate (le détestable et si commun Roundup*); le Bundestag calculera-t-il jamais un jour le prix des dégâts causés par leurs

atermoiements ?

Image associée

Autant en emporte le vent !

 

 

 

« A Joseph-Marie Balleidier, Procureur

d'office de Ferney

à Gex

Je prie instamment monsieur Balleidier de s'informer de M. Gérantet de tout ce qui concerne le fond et la forme de l'affaire d'une Mme Janève de Lagrange 1, native de Genève, laquelle ayant abjuré prétend avoir obtenu le droit de rentrer dans ses biens situés au pays de Gex , à St Jean, à Thoiry, à Fagères et ailleurs . Sitôt qu'il sera au fait, et qu'il pourra me dire si les papiers sont entre les mains du sieur Gérantet, et tout ce qu'il faut faire pour mettre en règle cette affaire, il me fera plaisir de m'en instruire sur-le-champ, et d'en venir conférer avec nous . Nous l'attendons aussi pour régler le compte de tutelle de Mme Burdet . Je me chargerai volontiers des avances, me flattant qu'elles ne seront pas perdues .

Je fais bien des compliments à monsieur Balleidier .

Voltaire.

Ferney 18è décembre 1762 .2 »

1 Comme le montre le texte de l'aide-mémoire cité en note 2, , il faut lire Janne (Jeanne) et non Janève . Par un curieux lapsus , Wagnière a anticipé les deux dernières syllabes de Genève , mot qui vient immédiatement après .

2 La lettre comportait un post-scriptum , fortement biffé : La lettre de change de livres . En outre, la minute d'un aide-mémoire relatif aux mêmes problèmes se trouvait avec cette lettre dans les papiers Balleidier , dont voici le texte :  « S'informer chez Gérantet des prétentions et droits de la veuve Jeanne de La Grange native de Genève, laquelle ayant abjuré redemande ses biens situés à Saint-Jean à Thoiry et à Fagères . Savoir si les biens que redemande la veuve Burdet peuvent être regardés comme sa dot et reprises matrimoniales, et si en ce cas elle n'est pas première créancière . »

Quelques mots de cette lettre ont été imprimés par Vézinet A.

Écrire un commentaire