Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2018

J'en demande bien pardon, mais mon erreur était bien excusable

... sera, soit l'introduction, soit la conclusion de l'audition de M. Collomb, ministre de l'Intérieur, ce propos étant possible tant de la bouche du ministre que dans celle d'un des députés interrogateurs . Je doute cependant qu'on entende cette excuse de qui que ce soit .

"Il n'y a pas eu et il n'y aura pas d'impunité !" , qu'on se le dise !

https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agr...

 

menfin.png

Qui dit mieux ?

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-bena...

 

 

« A Philippe Debrus

à Genève

6è auguste [1763] à Ferney 1

J'avais mandé une nouvelle prématurée il y a environ quinze jours . J'en demande bien pardon, mais mon erreur était bien excusable ; M. Mariette m'écrivait je vais voir des pièces qui doivent être chez M. de Crosne . Elles n'étaient pourtant point arrivées, monsieur le chancelier ne les reçut que dix jours après , il les garda quelque temps avant de les remettre au rapporteur .

Vous croyez bien que nos amis ne s'endormiront pas à Paris ; mais s'ils s'endorment je leur donnerai de furieux coups d'aiguillon pour les éveiller . J'espère venir dans quelques jours embrasser monsieur Debrus, et lui faire mes tendres compliments . »

1 Debrus a noté sur le manuscrit « R[épondu] le 8 août » .

Écrire un commentaire