Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2018

Je l’avais pris d’abord pour le trésorier d’Aboulcassem. Messieurs les Parisiens doivent regorger d’or et d’argent.

... Voltaire veut sans doute parler de Nasser al-Khelaïfi, le président de Qatar Sports Investments, société propriétaire du PSG . Qu'on veuille bien excuser le philosophe  d'avoir confondu Tamim Al-Thani, émir du Qatar avec  Aboulcassem surnommé Aboultonpèze par ses intimes. Longue vie à tous ces millionnaires, qu'ils dépensent sans compter et sans arrêt et contribuent à notre hausse du PIB ! C'est bien le moins qu'ils puissent faire .

 Résultat de recherche d'images pour "aboulkacem"

Autre façon de coincer la bulle

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

16è août 1763

J’envoie à mes divins anges la lettre de M. Douet ou Drouet, fermier-général, lequel fermier paraît n’avoir point du tout envie de donner au neveu de Pierre Corneille un nouvel emploi ; et il le trouve posté à merveille au port Saint-Nicolas 1. Tout ce que je souhaite, c’est de voir un Drouet mesurer du bois et du charbon, et un Corneille fermier-général.

On m’a envoyé des choses assez plaisantes sur les 740 millions de M. Roussel 2. Je l’avais pris d’abord pour le trésorier d’Aboulcassem. Messieurs les Parisiens doivent regorger d’or et d’argent.

Au reste, mes anges voient que j’ai un peu d’occupation ; je les supplie très instamment de m’excuser auprès de M. de La Marche si je n’ai pas l’honneur de lui écrire. Je n’ai pas eu encore le temps d’écrire à M. de Chauvelin ; à peine ai-je celui de vaquer à mes petites affaires. Un pauvre laboureur est bien empêché quand il faut faire des tragédies et des commentaires sur des tragédies : c’est bien pis pour l’histoire ; le pauvre homme n’en peut plus, il demande quartier.

Je baise humblement le bout de vos ailes, mes anges. »

1Saint Nicolas du Port .

Écrire un commentaire