Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2018

S'il me tombe sous la main quelque chose qui ne soit pas tout à fait indigne de votre greffe, je ne manquerai pas de vous l'envoyer

... Je n'ai que l'embarras du choix du justiciable , aujourd'hui, pour honorer cette promesse :

https://news.google.com/articles/CAIiEFauDpfh787i8ZSbO1qf...

https://news.google.com/articles/CBMinAFodHRwOi8vd3d3Lmxl...

https://news.google.com/articles/CAIiEEkhApk_PS9NLrKDrKHn...

https://news.google.com/articles/CAIiEDrxZDjqwZBR2NWPEZk9...

https://news.google.com/articles/CBMioQFodHRwczovL3d3dy5s...

https://news.google.com/articles/CBMijAFodHRwOi8vd3d3Lmxl...

Etc., etc., etc., ...

 

 

« A Pierre Rousseau etc. 

à Bouillon

11è septembre 1763

Vous me feriez grand plaisir, monsieur, de m'instruire de l'évènement de votre procès . Il est bien extraordinaire que vous en ayez un , et il serait plus étrange encore que vous ne le gagnassiez pas . S'il me tombe sous la main quelque chose qui ne soit pas tout à fait indigne de votre greffe, je ne manquerai pas de vous l'envoyer , mais il faudrait avoir des contresigneurs 1. Je peux vous assurer qu'on a saisi à la poste les livres adressés à un intendant même des postes .

La lettre de Jean-Jacques à Christophe a été la première cause de cette sévérité qui est retombée sur les bons catholiques . Comptez sur mon véritable attachement pour vous, et le tout sans cérémonie .

V. »

1 Mot déjà rencontré dans la lettre du 30 mars 1758 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2013/07/26/temp-9fc40c98b67ed5cd4ca208a0a4d2043a-5129937.html

Écrire un commentaire