Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2018

écrire un petit mot, de ces mots qui ne coûtent rien, et qui n’engagent à rien, mais qui font grand honneur et grand plaisir

... Pourquoi s'en priver ?

 Image associée

 

 

« A Jean-Chrysostome Larcher, comte de La Touraille

Gentilhomme de S.A.S [Mg]r1 le Prince de

Condé

3è novembre 1763 au château de Ferney

Puis-je, monsieur, m'adresser à vous pour obtenir une grâce de Son Altesse Sérénissime Mgr le prince de Condé ? Nous avons de petits états dans notre petit pays de Gex, et nous députons à ceux de Bourgogne . Le maire de la ville de Gex, M. Fabry, mon ami, est député du tiers-état ; il n'a aucune recommandation auprès de M. le comte de La Guiche 2; je n'en connais point de meilleure que celle de Mgr le prince de Condé . M. Fabry est un homme très intelligent, et très estimable, facile et diligent en affaires . Si Son Altesse Sérénissime voulait avoir la bonté d’écrire un petit mot, de ces mots qui ne coûtent rien, et qui n’engagent à rien, mais qui font grand honneur et grand plaisir, je vous supplierais de m'envoyer la lettre à cachet volant, par notre ami M. de Chennevières . Je vous aurai une extrême 3 et je serai toute ma vie avec la plus vive reconnaissance, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

1 Le papier du manuscrit est légèrement endommagé .

2 Jean, comte de La Guiche, appelé comte de Sévignon, a épousé en 1740 Henriette de Bourbon ( Mlle de Verneuil ) fille légitimée de Louis-Henri de Bourbon, prince de Condé ; les La Guiche étaient une famille bourguignonne, et Jean avait été nommé commandant en chef de la province le 24 janvier 1763 . Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_La_Guiche

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_IV_Henri_de_Bourbon-Cond%C3%A9

3 Wagnière a oublié un mot tel obligation .

Écrire un commentaire