Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2018

L'état où je suis ne me permet guère d'écrire

... C'est dit !

 

 

« A Louis-Gaspard Fabry, Syndic et député

des États du pays de Gex

à Autun 1.

Vous avez vu sans doute monsieur à vos états M. le comte de La Touraille 2 qui vous a annoncé à Son Altesse Sérénissime Mgr le prince de Condé 3 et à M. le comte de La Guiche 4.

Voulez-vous bien avoir la bonté de lui présenter ma respectueuse reconnaissance ? L'état où je suis ne me permet guère d'écrire . Agréez monsieur le sincère attachement de votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire.

À Ferney 27 novembre [1763] 5»

1 Mots remplacés deux fois par à Gex sur le manuscrit .

5 Manuscrit olographe passé en dernier lieu à la vente Quaritch à Londres en novembre 1968 . L'année est fixée par la lettre du 16 novembre 1763 à Damilaville : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/11/09/on-doit-servir-la-bonne-cause-et-la-patrie-tant-qu-on-respire.html

Écrire un commentaire