Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2018

J’espère pouvoir bientôt vous envoyer la Tolérance

... zéro !

Ce qui, selon moi, devrait être la réaction normale face aux délits permis par l'indiscipline des Gilets jaunes .

Au passage, j'admire la franche hypocrisie de tous ces automobilistes qui affichent leur sympathie aux Gilets jaunes, trop heureux de ne pas être bloqués trop longtemps . Mes chers compatriotes, au volant, vous êtes d'une lâcheté qui n'a d'égal que votre mauvaise humeur dans les bouchons quotidiens . 

Cassez, détruisez, brûlez, blessez, tuez pendant que vous y êtes, insensés ! Qui paiera ? Vous et moi, inéluctablement . J'aimerais tant qu'enfin on casse les casseurs .

 

 

 

« A Élie Bertrand, Premier pasteur de l’Église

française, membre de plusieurs académies

à Berne.

8è décembre 1763, à Ferney

J'ai cru, mon cher monsieur, devoir écrire à M. de Mulinen . Je vous renouvelle mes sincères remerciements, et vous prie toujours de les présenter à la Société . J’espère pouvoir bientôt vous envoyer la Tolérance ; M. Cramer m'a promis qu'il vous ferait tenir une Histoire générale ; je voudrais pouvoir vous apporter tout cela moi-même .

J'ai écrit à Mgr l’Électeur palatin 1. Ne doutez jamais ni de mon zèle, ni de ma tendre amitié . Ne m'oubliez point, je vous en supplie, auprès de M. et de Mme Defreüdenrich .

V. »

1 Lettre inconnue .

Écrire un commentaire