Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2018

Rien ne pouvait augmenter mon respect et mon attachement pour votre République

... ô Français, et tout a été fait pour que mon aversion pour les manifestations violentes s'accroisse , et que mon dégoût pour les jeteurs d'huile sur le feu n'ait que l'embarras du choix parmi les vaincus des urnes, de droite comme de gauche, qui cherchent le pouvoir via la rue [sic].

 

 

« A Friedrich von Mülinen

Conseiller d’État, Banneret de la

République

à Berne

Au château de Ferney 8è décembre 1763

Monsieur,

Permettez que j'aie l'honneur de vous présenter, aussi bien qu'à la Société d'agriculture, mes très humbles remerciements . Rien ne pouvait augmenter mon respect et mon attachement pour votre République ; mais la faveur dont vous m'honorez augmente ma reconnaissance . Je n'ai rien à désirer, sinon que ma santé me permette de venir vous présenter mes remerciements .

J'ai l'honneur d'être avec bien du respect

monsieur,

votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

Écrire un commentaire