Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2018

Ces gens-là sont pourtant de l'espèce en faveur de laquelle le livre a été écrit, et je serais fâché qu'ils fussent de l'espèce des chiens qui mordent ceux qui leur donnent à manger . Je vous prie de me dire s'il est vrai qu'ils aient aboyé

... NB. -- Note remise en ligne le 25/12 pour le 17/12/2018 suite à suppression de la première édition par je ne sais qui .

 

 

« A Paul-Claude Moultou

à Genève

18è décembre [1763] 1

Est-il vrai , mon cher philosophe, que vous ayez rencontré des gens assez intolérables pour être choqués du livre de la Tolérance ? Ces gens-là sont pourtant de l'espèce en faveur de laquelle le livre a été écrit, et je serais fâché qu'ils fussent de l'espèce des chiens qui mordent ceux qui leur donnent à manger . Je vous prie de me dire s'il est vrai qu'ils aient aboyé .

Au reste, comme on bourdonne beaucoup dans votre ruche, et que les abeilles sont en querelle avec la bourdons et les guêpes, je suis bien sûr que vous ne montrerez la Tolérance qu'à des gens dignes de votre confiance .

Je me flatte que monsieur votre fils se porte bien à présent . Quand pourrez-vous vous échapper pour venir voir un pauvre aveugle qui vous aime de tout son cœur ? »

1 L'édition Taillandier place cette lettre après 1776, mais l'allusion au Traité sur la tolérance la date de 1763 .

Écrire un commentaire