Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2018

Leur impertinente démarche ne mérite que des croquignoles . Cependant vous voyez bien quel esprit d'animosité et de vertige les anime

... NB. -- Note remise en ligne le 25/12 pour le 20/12/2018 suite à suppression de la première édition par je ne sais qui .

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 20 décembre 1763] 1

Vous savez caro que votre f. consistoire a dénoncé la lettre de l'autre quakre, à votre Conseil 2. Il faut que ces gens-là soient enragés . Il m'est tombé entre les mains une de ces lettres . Il n'y a rien qui regarde ces polissons ni qui puisse offenser directement le premier établissement de leur polissonnerie . Leur impertinente démarche ne mérite que des croquignoles . Cependant vous voyez bien quel esprit d'animosité et de vertige les anime . Ils se doutent que vous avez imprimé le Lettre du quakre . Ils veulent la faire condamner pour vous exclure de l'auditorerie 3. J'ai donné à M. Bertrand la seule lettre quakerienne qui me restât . Si vous n'en avez pas laissé courir de copie je ne conçois pas comment ces animaux-là en ont attrapé une . Attendez, je me souviens encore que j'en ai donné une à Constant qui peut-être l'aura donnée au professeur qui l'aura donnée à un prêtre .

Je serais fâché qu'il y eût un éclat et d'autant plus fâché que je rends actuellement un service important au Conseil 4.

Vous pourriez engager M. le syndic Cramer 5 à diriger le Conseil dans cette affaire ; le parti le plus sage serait de répondre aux cuistres qu'on veillera sur l'écrit dénoncé, qu'on empêchera le débit s'il y en a dans Genève, et de s'en tenir là .

Quant aux barbares du consistoire de Berne vous savez qu'ils sont gomaristes, et qu'ils ont pu être choqués d'une note de la Tolérance qui déclare le dogme de Gomar un dogme infernal 6 . Or comme ces messieurs sont très infernaux, ils ont agi suivant leur vocation .

Je croyais que vous étiez instruit du changement de scène à Versailles et de la nomination d'un conseiller du parlement à l'Administration des finances 7.

Puisque vous voulez des nouvelles de notre pays, Bigot, intendant du Canada, et trois consorts condamnés au bannissement perpétuel, confiscation et restitution, les autres accusés à un bannissement limité 8, et la France condamnée à perdre le Canada .

Pour vous messieurs vous êtes condamnés éternellement aux tracasseries . Interim vale et me ama .

N.B. – Tâchez de déterrer le délateur . Voyez à qui vous avez donné des quakres, car vous savez que je n'en ai pas envoyé à Genève . »

1 Si la date proposée est tardive par rapport à celle du conseil (8 décembre 1763 ) c'est que le 16 et le 18 V* paraît n'être encore au courant de rien ; voir lettre du 15 décembre 1763 à Cramer : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/12/16/cet-ouvrage-n-est-point-d-ailleurs-un-oiseau-de-passage-il-p-6113378.html

2 Le 8 décembre 1763, le consistoire fait porter cette mention dans ses registres : « Qu'il paraît aussi une feuille imprimée contenant une épître d'un quakre de Pennsylvanie, adressée à M. Pompignan évêque de France de Puy-en-Velay, qui a fait imprimer un livre sur la religion contre les incrédules . Cette feuille est pleine d'indécence et d'impiété, et contient des invectives atroces contre la religion en général, et en particulier contre le Vieux Testament, et est un tissu d'objections contre la religion . Qu'il était du bon ordre et du devoir de cette vénérable assemblée d'informer le magnifique conseil qu'il y a de tels écrits qui se répandent dans cette ville et que ces écrits sont contraires à la religion et aux bonnes mœurs. »

Cette requête fut transmise au conseil le 10 ; le résultat de l'enquête ordonnée par le conseil – négatif comme il se doit – fut annoncé le 14 et la réponse à la requête parvint à ce dernier le 15 .

3 Ce mot est une création amusante ; on a vu dans la lettre du 15 novembre 1763 à Cramer ce que sont les fonctions d'un auditeur : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/11/07/prenez-garde-d-avoir-contre-vous-les-trois-cent-cinquante-tr-6103064.html

5 Sur ce personnage, cousin de Gabriel, voir lettre de décembre 1763 à Cramer : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/12/17/on-aurait-des-choses-agreables-peut-etre-a-leur-dire-6113536.html

8 Le jugement a été rendu le 10, et communiqué au roi le 11 ; voir Barbier, VIII, 120 .

Écrire un commentaire