Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2019

Je sais bien qu'il mérite tous les jours les attentions de la justice divine et humaine

... Non, il ne s'agit pas ici de ce menteur de Benalla, mais de Buram Dah Abeid , homme autrement plus estimable , qui vient de retrouver la liberté toute relative , en Mauritanie , où la justice [sic] est encore loin de se préoccuper sérieusement de l'esclavage encore pratiqué sur son territoire et il n'est pas bon de s'y opposer

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/01/maurita...

Sommes-nous bien en 2019 alors qu'on vit à côté de pays aux moeurs détestables et impunies ?

https://www.youtube.com/watch?v=yuDbjyEQUv0

 

 

 

« A Philibert-Charles-Marie Varenne de Fénille

30è décembre 1763 à Ferney

Je vous croyais à Orléans, monsieur ; vous êtes venu apparemment à Paris pour voir comment on débrouillera le chaos des finances . Mais il paraît que vous faites plus de cas d'Apollon que de Plutus . Vous m'envoyez de très jolis vers auxquels un vieux malade de soixante et dix ans , presque aveugle, ne peut répondre qu'en prose .

Je ne sais si l'anecdote du Fort-l'Evêque de cet honnête homme de Fréron 1 n'est pas ancienne . Je sais bien qu'il mérite tous les jours les attentions de la justice divine et humaine, mais je ne savais pas qu’en dernier lieu on lui avait rendu selon ses œuvres . En tout cas, l'épigramme est bonne, et elle servira pour la première occasion .

Je vous prie de faire mes très tendres compliments à M. et Mme de Chennevières ; je ne peux écrire de ma main, mais mon état ne diminue rien des sentiments qui m'attachent à vous .

V. »

Écrire un commentaire