Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2019

est-il vrai qu’on tient au parlement l’affaire de l’archevêque sur le bureau, et qu’on s’expose à l’excommunication mineure et majeure ?

... Nous verrons le 7 mars si M. Barbarin (je ne supporte pas de le nommer monseigneur ! ) réussit à se défiler aux yeux de la justice comme il a réussi à le faire jusqu'à présent aux yeux de ses paroissiens . Pas d'absolution .

http://www.rfi.fr/france/20190110-france-fin-proces-cardi...

 Résultat de recherche d'images pour "barbarin caricature"

Encore et toujours .

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

18è janvier 1764

Je remercie mon cher frère du Droit ecclésiastique 1 qu’il m’a fait parvenir par l’enchanteur Merlin. On dit que Lambert est en prison, et, ce qui est étrange, ce n’est pas pour avoir imprimé les malsemaines de Fréron.

On a beaucoup parlé à Paris du retour du cardinal de Bernis . On l’a regardé comme un grand événement, et c’en est un fort petit. Mais est-il vrai que vingt-quatre jésuites du Languedoc se sont choisi un provincial ? est-il vrai que votre parlement demande au roi l’expulsion de tous les jésuites de Versailles ? est-il vrai qu’on tient au parlement l’affaire de l’archevêque sur le bureau, et qu’on s’expose à l’excommunication mineure et majeure ?

Je ne peux plus que faire des vœux pour la tolérance . Il me paraît qu’il n’y en a plus guère dans le monde. Les ennemis sont ardents, et les fidèles sont tièdes. Je recommande notre petit troupeau à vos soins paternels.

Je vous suis très obligé de m'avoir recommandé à Briasson pour les volumes des figures .

J’ai toujours oublié de demander à frère d’Alembert ce qu’était devenu le pauvre frère de Prades 2  ; n’en savez-vous point de nouvelles ? Prions Dieu pour lui, et écr. l’inf... Priez aussi Dieu pour moi, car je suis bien malade. »

1 Annoté par Boucher d'Argis .

2 A la fin de la guerre de Sept ans, Frédéric II lui a permis de se retirer à Glogau où il vivra retiré jusqu'à sa mort en 1782. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Martin_de_Prades

Écrire un commentaire