Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2019

L’historiographe des singes aura beau jeu quand il écrira l’histoire du temps

... Les singes étant ceux dont on voit le cul, préoccupés qu'ils sont à s'assoir sur la plus haute branche, leur histoire risque d'être fort emm...te . Ils sont bien entendu soigneusement entretenus par les lèche-culs .

Il y a quelques chimpanzés, macaques et ouistitis nationaux qui fricotent avec leurs semblables d'outre-frontière qui tentent de nous faire prendre des noisettes pour des noix de coco, leurs idées pour des traits de génie , leurs exactions pour des bienfaits . Réchauffement climatique ou pas, leur espèce n'est pas en voie de disparition ; dommage !

 Image associée

Soit dit entre nous, t'as d'belles fesses tu sais !

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

29è janvier 1764 aux Délices

Mes anges trouveront ici un mémoire qu’ils sont suppliés de vouloir bien donner à M. le duc de Praslin. On dit qu’ils sont extrêmement contents du nouveau mémoire de Mariette en faveur des Calas 1. Je crois que leur affaire sera finie avant celle des dîmes de Ferney. Melpomène, Clio, et Thalie, c’est-à-dire les tragédies, l’histoire, et les contes, n’empêchent pas qu’on ne songe à ses dîmes, attendu qu’un homme de lettres ne doit pas être un sot qui abandonne ses affaires pour barbouiller des choses inutiles.

Je sais la substance du mandement de votre archevêque ; mais je vous avoue que je voudrais bien en avoir le texte sacré. On dit que l’exécuteur des hautes-œuvres de Messieurs a brûlé la pastorale de monseigneur. Si monsieur l’exécuteur a lu autant de livres qu’il en a brûlé, il doit être un des plus savants hommes du royaume 2.

Monsieur du Puy en Velay n’a pas les mêmes honneurs : il voudrait bien être lu, dût-il être brûlé. L’historiographe des singes aura beau jeu quand il écrira l’histoire du temps.

Je suppose que mes anges ont reçu mes deux derniers mémoires envoyés à M. de Courteilles. Je cours toujours après mon cinquième acte et après mon conte, et je vois que les Enfers ne rendent rien.

J’ai reçu une lettre de M. de Thibouville. Lekain m’a écrit aussi, et je suis fâché qu’il soit dans le secret de la conspiration.

Je ne réponds à personne, je n’envoie rien ; mes raisons sont qu’on joue Castor et Pollux 3, qu’on va jouer Idoménée 4, qu’on est fou de l’Opéra-Comique, qu’il faut du temps pour tout, et que j’attends les ordres de mes anges, me prosternant sur 5 leurs ailes. »

1 Les Observations pour la dame Calas et sa famille, 1764, signées Mariette ; voir :https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1040700p.image

2 Réminiscence de la dernière phrase de la Conversation de M. l'intendant des menus en exercice avec M. l'abbé Grizel : « Si maître l'exécuteur des hautes œuvres avait pour ses honoraires un exemplaire de chaque livre qu'il a brûlé, il aurait vraiment une jolie bibliothèque. » ; voir : https://fr.wikisource.org/wiki/Conversation_de_M._l%E2%80%99intendant_des_menus/%C3%89dition_Garnier

3De Jean-Philippe Rameau, livret de Pierre-Joseph Bernard, souvent représenté et qui vient d'être repris le 24 janvier 1764 ; voir : https://www.opera-online.com/fr/items/works/castor-et-pollux-bernard-rameau-1737

4D'Antoine-Marin Le Mierre, représenté le 13 février 1764 ; voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9770005h/f13.image.texteImage

5 Il faut sans doute lire sous au lieu de sur .

Écrire un commentaire