Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2019

faites rire, et les sages triompheront

...

 

Image associée

 Martinez and Co

 

 

« A Jean Le Rond d'Alembert

30 de janvier [1764] 1

Mon illustre philosophe m'a envoyé la lettre d'Hippias-B 2 . Cette lettre B prouve qu'il y a des T 3, et que la pauvre littérature retombe dans les fers dont M. de Malesherbes l’avait tirée . Ce demi-savant et demi-citoyen d'Aguesseau était un T : il voulait empêcher la nation de penser . Je voudrais que vous eussiez vu un animal nommé Maboul 4; c'était un bien sot T, chargé de la douane des idées sous le T d'Aguesseau . Ensuite viennent les sous-T qui sont une demi-douzaine de gredins dont l'emploi est d'ôter pour quatre cents francs par an tout ce qu'il y a de bon dans les livres .

Les derniers T sont des polissons de la chambre syndicale ; ainsi je ne suis pas étonné qu'un pauvre homme, qui a le privilège des fiacres à Lyon, ne veuille pas s'exposer à la colère de tant de T et de sous-T . J'avoue qu'il ne doit pas risquer des fiacres pour faire aller Gabriel Cramer en carrosse .

Vous remarquerez, s'il vous plait, mon cher philosophe , que l'auteur de la Tolérance est un bon prêtre, un brave théologien, et qu'il y aurait une injustice manifeste à m'attribuer cet ouvrage . Je conseille à l'auteur de ne le pas publier si tôt ; il n'est pas juste que la raison s'avise de paraître si tôt au milieu de tant de remontrances, de mandements, d'opéras-comiques qui occupent vos compatriotes .

On dit qu'un naturaliste fait actuellement l'histoire des singes . Si cet auteur est à Paris, il doit avoir d'excellents mémoires .

Je ne sais encore si le carnifex 5 de Messieurs a brûlé la pastorale de monseigneur . Que vous êtes heureux ! Vous devez rire du matin au soir de tout ce que vous voyez . Vous avez assurément l'esprit en joie ; vous m'avez écrit une lettre charmante .

Je crois que l'auteur des Quatre saisons 6 ne fera la pluie et le beau temps que dans un diocèse . Il a la rage d'être archevêque ; j'en suis bien fâché . Je lui dirais volontiers :

Nec tibi regnandi veniat tam dira cupido 7.

Au milieu de toute votre gaieté, tâchez toujours d'écraser l'inf... ; notre principale occupation dans cette vie doit être de combattre ce monstre . Je ne vous demande que cinq ou six bons mots par jour, cela suffit ; il n'en relèvera pas . Riez, Démocrite ; faites rire, et les sages triompheront . Si vous voyez frère Damilaville, il peut vous faire avoir le livre de Du Marsais, attribué à Saint Evremond . Quand vous n'aurez rien à faire, écrivez-moi ; vos lettres me prolongeront la vie : je les relis vingt fois, et mon cœur se dilate . Une lettre de vous vaut mieux que tout ce qu'on écrit depuis vingt ans.

Je vous aime comme je vous estime . »

1 V* répond à une lettre du 15 janvier 1764 .

2 Bourgelat . V* l'appelle Hippias à la fois par un jeu de mots sur le radical grec signifiant cheval ( Bourgelat est vétérinaire ) et par allusion au tyran Hippias, suggérant ainsi à d'Alembert qu'il a fait trop confiance à cet ami , qu'il appelle « frère Hippolyte Bourgelat » (Hippolyte , proprement dit « qui dételle les chevaux ») , voir lettre du 8 décembre 1764 à Cramer : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/12/05/je-m-en-tiendrai-a-celle-la-ou-il-n-y-en-aura-point-du-tout-6110597.html

3 Certainement « Tyran ».

4 Intendant de la librairie .

5 Bourreau, carnifex s'emploie souvent au sens figuré .

7 Puisses-tu ne pas éprouver un aussi funeste désir de régner ; Virgile, Georgiques, I, 37 .

Écrire un commentaire