Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2019

je ne sais rien de ce qui se passe, mais je vois à vue de pays, la paix renaître dans l’intérieur du royaume, l’argent circuler, l’Opéra-Comique triompher

... Fiction ou réalité ? A vous de décider .

 Bonne Saint Valentin aux fleuristes, parfumeurs, salles de spectacles, restaurateurs et hôteliers, chocolatiers, sans oublier les marchands de cravates, de lingerie et de ...

 Image associée

...literie !

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

3è février 1764 1

Mon cher frère, je suis dans les limbes de toute façon, car mes yeux ne voient plus, et je ne sais rien de ce qui se passe, mais je vois à vue de pays, la paix renaître dans l’intérieur du royaume, l’argent circuler, l’Opéra-Comique triompher, Grandval revenir grasseyer à l’hôtel des comédiens ordinaires du roi 2, et l’opéra attirer la foule dans la belle salle du Louvre . Mais, si j’étais à Paris, j’aimerais bien mieux souper avec vous et Platon que de voir toutes ces belles choses. Laissons toujours dormir la Tolérance. Le bon prêtre qui est l’auteur de cet ouvrage me mande qu’il serait au désespoir de scandaliser les faibles, qu'il faut attendre un temps plus favorable, et pourvu que vous en ayez quelques exemplaires pour vos amis il sera très content .

Vous avez dû recevoir une lettre pour Protagoras 3. Permettez-moi de vous adresser ce petit certificat de vie que je vous supplie d'envoyer par votre petite poste à M. de Laleu notaire .

A propos de notaire, comment va l'affaire de frère Thieriot ? est-il sorti des pattes du sieur Deshayes ? le petit livret attribué à Saint-Evremond fait-il un peu de fortune ? L'âge, la maladie, les fluxions sur les yeux, n'attiédissent point mon saint zèle .

Vivez heureux, et écr l’inf. »

1 Copie par Wagnière . L'édition de Kehl, faite d'après la copie Darmstadt, fond des fragments de cette lettre avec une phrase de la lettre du 1er février et l'ensemble de la lettre du 6 février ; voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/07/correspondance-annee-1764-partie-6.html

2 Grandval , retiré en 1762, vient de revenir ; voir lettre du 20 avril 1762 à d'Argental : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/03/18/2-5922869.html

Écrire un commentaire