Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2019

On dit que cet écrit est bon, par conséquent il a dû être fort inutile

... Triste constat, ou victoire de la nullité : bad is good !

 

 

« A Paul-Claude Moultou

à Genève

[vers le 15 février 1764]

Mon cher et aimable philosophe, n'auriez-vous point, ou ne pourriez-vous point déterrer un petit ouvrage intitulé Traité sur le rappel des protestants sous des conditions sages et honorables pour la religion et pour le gouvernement ?1

On dit que cet écrit est bon, par conséquent il a dû être fort inutile . Le malheur de tous ces livres-là, c'est qu'ils ne sont lus que par des protestants . Il en faut qui soient lus par les catholiques, et qui soient appuyés auprès des ministres ; un livre de cette espèce ne doit jamais paraitre sans avoir un parti qui le soutienne, mais il est plus aisé encore d'écrire que d'agir . Avouez que je travaille un peu pour des ingrats . La même chose pourra vous arriver un jour . Vous exciterez l'envie en méritant la reconnaissance . Comptez que vous n'exciterez jamais chez moi que la plus sincère estime et la plus véritable amitié .

V. »

Écrire un commentaire