Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2019

Nous retombons dans la barbarie du douzième et treizième siècle

... Je pense même que c'est pire quand je vois l'intolérance prônée par une religion quelle qu'elle soit, avec une mention particulière pour un islam particulièrement hégémonique et virulent qui sévit encore comme à ses premières années d'expansion arabe .

Dieu et dieux ont bons dos, eux que l'on fait parler depuis des millénaires par la voix d'hommes tour-à-tour crevant de trouille ou va-en-guerre . Pitoyable troupeau .

 

 

« A Gabriel Cramer

à Genève

[vers le 15 avril 1764]

Je suis très affligé, mon cher Caro, de ces [vo]yages qu'on fait faire à la Tolérance ; [j']apprends cependant qu'on débite sourdement à Paris une autre édition qu'on vend très cher . Je demande à Dieu que ce soit vous qui ayez fait faire cette petite édition 1.

Vous me rassurez un peu sur Guillaume Vadé, mais il me paraît que M. de Sartines ne fait rien sans consulter le parlement . On ne pourra imprimer désormais les Étrennes mignonnes que par un arrêt sur requête . Nous retombons dans la barbarie du douzième et treizième siècle . Dieu nous ait en aide . »

1Cette phrase ouvre des horizons sur le problème des éditions « pirates » dans le cas des œuvres de V* . Sur l'édition en question, on possède une lettre de Joseph d'Hémery à Sartines qui fait état d'exemplaires brochés remis à des colporteurs sur le pied de 4 lives 10 sols et revendus 7 livres 10 sols . Ils avaient été acheminés à Paris par les soins de P. Machuel, libraire à Rouen .

Écrire un commentaire