Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2019

Candide et Martin avaient bien raison de ne pas se soucier d'aller à Paris

... Et les Gilets jaunes feraient bien de les imiter .

 

 

« A Gabriel Cramer

à Genève

[vers le 15 avril 1764]

Caro cela est désespérant, M. Damilaville jure toujours que vous vous seriez défait de tous vos exemplaires, si vous n'aviez pas pris la malheureuse précaution d'un acquit des bureaux . Il est bien certain qu'on a voulu écraser la littérature quand on l'a mise entre les mains d'un lieutenant criminel de police . Vadé n'entrera point à moins que vous n'ayez pris des mesures avec M. de Sartines ou plutôt avec Marin, ou que vous puissiez vous passer de l'un et de l'autre .

Je tremble pour l'Encyclopédie, soyez sûr qu'on l’arrêtera dès qu'elle sera imprimée . Les belles lettres sont au tombeau, les Français ne seront plus que des Welches . Ils auront la Duchap, l’opéra-comique, et des arrêts du parlement . C'est assez pour eux . Candide et Martin avaient bien raison de ne pas se soucier d'aller à Paris 1.

Ne vous pressez point pour le complément de M. Dupuits . Il faudra une somme de 12000 livres pour Pierre Corneille le père, que M. de Beaumont pourra envoyer à M. de Laleu, notaire à Paris . Le petit reste à votre commodité pour nos enfants .

Je vous embrasse et je gémis avec vous . »

1 Ils ne se souciaient pas d'aller à Paris mais y allèrent quand même ; on a ici l'expression des sentiments de V* à l'égard de cette ville et de ses habitants .

Écrire un commentaire