Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2019

qui se trouve le cul par terre entre trois selles

... Eh bien ! une foultitude de maires qui larguent les amarres  de leurs partis d'origine pour se rallier en hâte à LREM, astuce qui leur permettrait de n'avoir pas de candidat de ce parti en face d'eux . Grand bien leur fasse . Rendez-vous l'an prochain .

Image associée

 

 

 

« Au colonel David-Louis Constant de Rebecque, seigneur d'Hermenches etc.

à Paris

9è mai 1764 aux Délices

Vous me trouverez, mon cher monsieur, plus de vérité que de vanité . Je suis obligé de vous avouer que dans le moment présent je vous servirais très mal en écrivant à la personne à laquelle vous voulez que j'écrive 1. Je me trouve dans des circonstances qui doivent me faire garder le silence pendant quelque temps ; tous les moments ne sont pas également favorables . Je serai à vos ordres assurément toute ma vie ; mais actuellement je les exécuterais fort mal . Gardez-vous de vous accrocher à un roseau cassé, lorsque vous avez de si bons appuis. Je vous avoue ma misère, je n'en rougis point, mais j'en suis très fâché . Tout va de travers pour moi depuis quelques jours, je m'enveloppe dans ma petite philosophie, mais je vous suis cent fois plus attaché que je ne suis philosophe . Ma nièce partage tous mes sentiments pour vous . Conservez vos bonté au vieux Français moitié suisse, moitié genevois, qui se trouve le cul par terre entre trois selles . »

1 Constant de Rebecque a écrit le 2 mai 1764 à V*, de paris, pour lui demander une seconde lettre de recommandation pour la duchesse de Gramont, plus détaillée que la précédente ; voir lettre du 22 avril à celle-ci : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2019/05/20/je-me-crois-bien-autorise-aujourd-hui-a-profiter-de-cette-permission-que-vo.html

Écrire un commentaire