Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2019

Je dis la vérité avec hardiesse . Il me paraît honteux et puéril de la cacher

... Qui est capable d'en dire autant ?

 

 

« A Adrien-Michel-Hyacinthe Blin de Sainmore

22 juin 1764, aux Délices 1

J'avais déjà pris mes mesures, monsieur, pour que vous eussiez un Corneille 2; personne n'en mérite mieux que vous puisque personne n'en juge si bien . Je ne suis pas étonné que vous préfériez Racine ; quiconque a du goût ne fera jamais la moindre comparaison entre les deux hommes . Des diamants bruts, remplis de taches, n'approchent pas des brillants de la première eau . J'ai été épouvanté quand il m'a fallu commenter Corneille, du nombre prodigieux de fautes contre la langue, contre le goût, contre les bienséances de toute espèce, et qui pis est , contre l'intérêt . Je n'ai pas relevé le quart de ces défauts ; le texte aurait été étouffé sous les notes . Les vrais connaisseurs me reprochent de n'en avoir pas dit assez et les fanatiques de Corneille, dont la plupart ne l'ont pas lu, me font un crime d'en avoir trop dit . Je crois que personne ne serait plus capable que vous de suppléer aux remarques que j'ai omises . Vous feriez voir que Corneille est presque toujours hors de la nature . César se serait mis à rire si Cornélie était venue lui faire des menaces et le traiter comme un petit garçon . Je ne connais guère que Rodogune et Chimène qui soient des caractères vrais, et ce qui est étrange, c'est qu'il a fallu les prendre chez les Espagnols ; presque tout le reste est boursouflé, ou bourgeois, ou raisonneur, et j'avouerai hautement que je fais plus de cas du seul rôle d'Acomat 3 que de tous les héros de Corneille . Je dis la vérité avec hardiesse . Il me paraît honteux et puéril de la cacher .

Je suis enchanté que vous soyez attaché à M. le cardinal de Bernis ; c'est un homme de mérite et fait pour sentir le vôtre ; il serait à souhaiter qu'il se mit à la tête des lettres . C'est bien dommage qu'il soit cardinal et archevêque . Je ne saurais trop vous dire, monsieur, combien je vous estime . Ma mauvaise santé m'empêche de vous le dire aussi souvent que je le voudrais .

Voltaire. »

1 La lettre à laquelle répond V* n'est pas connue .

2 Note de Blin de Sainmore sur le manuscrit : « L'exemplaire de la nouvelle édition de Corneille était déjà parvenu à celui à qui on le destinait, lorsqu'il reçut cette lettre . »

Écrire un commentaire