Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2019

Je suis trop vrai pour lui avoir caché que ni son mérite ni ses desseins ne pouvaient réussir dans le pays qu’il semblait avoir choisi pour sa retraite

... Edward Snowden, écoutez Voltaire ! basta la Russie ! haro sur les USA ! Emmanuel Macron dira-t-il  : "si je peux lui être utile, je lui rendrai tous les services qui dépendront de moi ."?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Snowden

https://www.francetvinfo.fr/monde/snowden/sept-choses-a-savoir-sur-le-lanceur-d-alerte-edward-snowden-qui-demande-l-asile-politique-a-la-france_3616589.html

Résultat de recherche d'images pour "edward snowden"

 

 

 

« A Louis Dupuy, de l’Académie

des inscriptions et belles-lettres

rue Bourlabé

à Paris 1.

24è juillet 1764 à Ferney par Genève

L’homme que vous ne connaissez point, monsieur, et que je ne connaissais pas, est venu chez moi un jour que j’avais beaucoup de monde et que j’étais fort malade. Nous avons dîné ensemble ,il paraît avoir des connaissances et du mérite ; il m’a communiqué ses projets, et tout cela fait que je le plains beaucoup. Je suis trop vrai pour lui avoir caché que ni son mérite ni ses desseins ne pouvaient réussir dans le pays qu’il semblait avoir choisi pour sa retraite. Genève convient fort à des Genevois ; les treize-cantons conviennent aux Suisses, mais bien rarement à des Français. Le pays de Gex n’a que des terres ingrates, et les hommes sont souvent plus ingrats encore. S’il revient dans ma retraite, si je peux lui être utile, je lui rendrai tous les services qui dépendront de moi.

Je suis charmé que cette occasion m’ait mis à portée de vous assurer des sentiments respectueux avec lesquels j’ai l’honneur d’être, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur .

Voltaire. ».

Écrire un commentaire