Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2019

J'ai eu le plaisir, pour vous faire enrager, d'avoir trois accès de fièvre, mais le dernier a été si médiocre, que je ne peux pas m'en vanter

... Ou "comment ne pas encombrer le service des urgences" .

 

 

« A Théodore Tronchin

à Genève

Mon cher Esculape, vous allez mettre fin à vos plaisanteries et à vos calomnies, vous ne me direz plus que mon corps de coton est un corps de fer . J'ai eu le plaisir, pour vous faire enrager, d'avoir trois accès de fièvre, mais le dernier a été si médiocre, que je ne peux pas m'en vanter .

Heureusement je suis d'une si grande faiblesse, qu'il ne vous est plus permis de parler de ma force , je vis pourtant du plus grand régime, et je fais ce que je peux pour que vous ayez raison . Je vous demande en grâce, mon cher Esculape, de présenter mes sincères respects à M. Tiepolo ; je le félicite d'être entre vos mains, et j'espère qu'il sera bientôt en état de venir prendre l'air à Ferney , si nous avons de beaux jours . Ayez la charité, je vous en prie, de me renvoyer les folies d’Éon 1.

18è auguste [1764] »

1 Lettres , mémoires et négociations particulières du chevalier d’Éon […] avec MM. les ducs de Praslin, de Nivernais [etc.] : http://natsaw.co/telecharger/B001C9UN32-lettres-memoires-et-negociations-particulieres-du-chevalier-deon-avec-mm-les-ducs-de-praslin-de-nivernois-de-sainte-foy-et-regnier-de-guerchy-etc

Le Catalogue Ferney fait figurer précisément les œuvres de cet auteur sous la rubrique « folies de Déon ».

Écrire un commentaire