Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2019

C’est un titre de charlatan

... Christian Jacob : président des Républicains ! Il n'a pas fini de brasser du vent pour réussir à unifier ce parti . Combien de chefaillons seront capables de mettre leurs poings dans leurs poches pour progresser enfin ?

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

20 auguste [1764] 1

Mes divins anges, j’ai montré votre lettre et votre savant mémoire au petit défroqué. Je lui ai dit : vous voyez que les anges pensent comme moi. Combien de fois, petit frère, vous ai-je averti qu’il ne fallait pas qu’on envoyât Julie prier Dieu, quand on va assassiner les gens ? Cela seul serait capable de faire tomber une pièce. Je m’en suis bien douté, m’a-t-il répondu, et j’ai eu toujours de violents scrupules. Que n’avez-vous donc supprimé cette sottise ai-je répliqué ? Elle est corrigée, a dit le pauvre enfant, aussi bien que tous les endroits que vos anges reprennent. J’ai pensé absolument comme eux, mais j’ai corrigé trop tard. Je m’étais follement imaginé que la chaleur de la représentation sauverait mes fautes . Je suis jeune, j’ai peu d’expérience, je me suis trompé. J’ose croire que si la pièce, telle qu’elle est aujourd’hui, était bien jouée à Fontainebleau, elle pourrait reprendre faveur.

Je vous avoue, mes anges, que la simplicité, la candeur, et la docilité de ce bon petit frère, m’ont attendri. Je vous envoie son drame, que je crois assez passablement corrigé. Je le mets sous l’enveloppe de M. le duc de Praslin, et je vous en donne avis.

Je n’ai point encore pu voir votre aimable ambassadeur vénitien. Il est malade à Genève, et moi à Ferney. Des pluies horribles inondent la campagne, et interdisent tout voyage. J’envoie savoir tous les jours de ses nouvelles.

Vous ne m’aviez pas dit que vous feriez bientôt un tour à Villars. M. le duc de Praslin a sans doute le plus beau palais qui soit autour de Paris, et dans la plus vilaine situation. On dit que tout est horriblement dégradé.

Je compte bien sur ses bontés pour nos pauvres dîmes. Gare la Saint-Martin !

Respect et tendresse.

J’oubliais de vous dire que ce pauvre ex-jésuite a été très fâché qu’on ait intitulé son drame le Partage du Monde. C’est un titre de charlatan. »

1 Sur le manuscrit, la date est portée en tête de la troisième page .

Écrire un commentaire