Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2020

Le commerce des pensées est un peu interrompu en France . On dit même qu'il n'est pas permis d'envoyer des idées de Lyon à Paris

... Bon , d'accord ! Je fais ici un peu de provoc , mais parfois, quand je vois ce dont nous gavent les médias, je me sens encore trop indulgent . J'en ai marre de voir qu'on sélectionne et glorifie d'abord des minus habens qui polluent le net de  leurs vidéos minables, juste pour se faire voir . Stupides vantards nombrilistes !

 

 

« A Jean-Baptiste-Jacques Élie de Beaumont, Avocat

au parlement

à Paris

13è janvier 1765 à Ferney

Vous jouez un beau rôle, monsieur, vous êtes toujours le protecteur de l'innocence opprimée . Vous avez dû être aussi bien reçu en Angleterre qu’un juge des Calas le serait mal . Une nation ennemie des préjugés et de la persécution était faite pour vous . Je n'ose me flatter que vous fassiez aux Alpes et au mont Jura le même honneur que vous avez fait à la Tamise , mais je crois que j'oublierais ma vieillesse et mes maux, si vous faisiez ce pèlerinage . Je cherche actuellement les moyens de vous faire parvenir quelques livres assez curieux qu'on m'a envoyés de Hollande . Le commerce des pensées est un peu interrompu en France . On dit même qu'il n'est pas permis d'envoyer des idées de Lyon à Paris . On saisit les manufactures de l'esprit humain comme des étoffes défendues . C'est une plaisante politique de vouloir que les hommes soient des sots et de ne faire consister la gloire de la France que dans l'opéra-comique . Les Anglais en sont-ils moins heureux, moins riches, moins victorieux pour avoir cultivé la philosophie ? Ils sont aussi hardis en écrivant qu'en combattant, et bien leur en a pris . Nous dansons mieux qu'eux, je l'avoue, c'est un grand mérite, mais cela ne suffit pas . Loke et Neuton valent bien Dupré et Lally 1.

Mille respects à votre aimable femme qui pense . Conservez-moi vos bontés .

V. »

1 On a laissé subsister cette forme qui pose un problème . On peut lire Lally, et se rappeler que le gouverneur de Pondichéry s'appelait Dupré . Mais le sens ne convient guère, puisque l'antithèse se fait dans l'esprit de V* entre philosophes et danseurs . Or la Dupré est une ballerine célèbre, ce qui convient fort bien ; mais on ne connait pas de danseur nommé Lally ou quelque chose d'approchant . Faudrait-il corriger Lally en Lully, comme c'est fait dans les éditions suivant la copie Beaumarchais-Kehl ? Il reste que Lully n'était pas un danseur, et comme musicien n'est pas d'actualité en 1765 . V* a-t-il voulu trouver un contemporain de Locke ?

Écrire un commentaire