Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2020

Tantùm relligio potuit suadere malorum ! Tant la religion a pu inspirer de crimes

... Et ça n'est pas fini !

 

« A Jean-Baptiste-Jacques Elie de Beaumont

A Ferney, le 22 Avril [1765]

J’envoie au protecteur de l’innocence la réponse des Sirven en marge. Nous écrivons à Castres pour avoir des éclaircissements ultérieurs. Il est certain que l’évêque de Castres fit enfermer la fille Sirven de son autorité privée. Je joins aux réponses du père les monitoires que vous verrez, monsieur, entièrement semblables à ceux qui furent publiés contre les Calas. Voilà un beau champ pour votre éloquence sage et attendrissante. Quels monstres vous avez à combattre, et quels services vous rendez à l’humanité ! deux parricides en deux mois imputés par le fanatisme ! 

Tantùm relligio potuit suadere malorum !1

Vous allez tirer un grand bien du plus horrible des maux.

Permettez que je vous embrasse avec la plus tendre amitié. Ma foi, j’en fais autant à votre digne épouse, malgré mes soixante-onze ans passés. »

1 Tant la religion a pu inspirer de crimes ; Lucrèce, De natura rerum, I, 101 .

Écrire un commentaire