Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2020

nous avons pensé dans notre petit coin des Alpes comme tous les honnêtes gens de Paris

... Statistiquement, il est vrai qu'on peut trouver quelques Parisiens honnêtes gens , sans plus .

 

« A Henri-Louis Lekain

[27 mai 1765] 1

Mon cher Roscius vous ne doutez pas du vif intérêt que j'ai pris à votre aventure . Vous savez combien j'aime les grands talents et combien je vous aime . J'imagine que vos communs intérêts vous ont uni avec Mlle Clairon . Si vous la voyez, dites-lui je vous prie que nous avons pensé dans notre petit coin des Alpes comme tous les honnêtes gens de Paris .

Je suis trop malade et trop dérouté 2 pour faire actuellement ce que vous me proposez . Je vous demande en grâce d'attendre . Vous avez un grand intérêt à ne vous pas presser . Les circonstances ne sont point du tout favorables . Attention mon cher ami, je vous en conjure instamment . »

1 La présente lettre est sans doute celle dont il est question dans la lettre du même jour à d'Argental, d'où la date proposée .

2 Au sens premier , comme les chiens de chasse qui s'écartent de la bonne trace ; Ici, V* n'a pas le cœur à faire une tragédie .

Écrire un commentaire