Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2022

Je ne suis point étonné que M. de Sudre ne soit pas premier capitoul, car c’est lui qui mérite le mieux cette place.

... Et bien Elisabeth Borne lui souffle la place, elle a des mérites qu'apprécie le président, c'est suffisant pour le moment .

https://www.20minutes.fr/elections/3290707-20220516-legislatives-2022-direct-jean-castex-pret-partir-remords-ni-regret-apres-vingt-mois-matignon

Elisabeth Borne sur le perron de l'Elysée en décembre 2021 (illustration)

Début du purgatoire ... Bon courage ...

PS- Ça t'en bouche un coin Mélenchon-ronchon-chon-chon !

 

 

« A Marie-Françoise-Catherine de Beauvau-Craon, marquise de Boufflers-Remiencourt 1

21è janvier 1767, à Ferney

Madame,

Non-seulement je voudrais faire ma cour à Mme la princesse de Beauvau, mais assurément je voudrais venir, à sa suite, me mettre à vos pieds dans les beaux climats où vous êtes ; et croyez que ce n’est pas pour le climat, c’est pour vous, s’il vous plaît, madame. M. le chevalier de Boufflers, qui a ragaillardi mes vieux jours, sait que je ne voulais pas les finir sans avoir eu la consolation de passer avec vous quelques moments. Il est fort difficile actuellement que j’aie cet honneur : trente pieds de neige sur nos montagnes, dix dans nos plaines, des rhumatismes, des soldats, et de la misère, forment la belle situation où je me trouve. Nous faisons la guerre à Genève ; il vaudrait mieux la faire aux loups, qui viennent manger les petits garçons. Nous avons bloqué Genève de façon que cette ville est dans la plus grande abondance, et nous dans la plus effroyable disette. Pour moi, quoique je n’aie plus de dents, je me rendrai à discrétion à quiconque voudra me fournir des poulardes. J’ai fait bâtir un assez joli château, et je compte y mettre le feu incessamment pour me chauffer. J’ajoute à tous les avantages dont je jouis que je suis borgne et presque aveugle, grâce à mes montagnes de neige et de glace.

Promenez-vous, madame, sous des berceaux d’oliviers et d’orangers, et je pardonnerai tout à la nature.

Je ne suis point étonné que M. de Sudre 2 ne soit pas premier capitoul, car c’est lui qui mérite le mieux cette place. Je vous remercie de votre bonne volonté pour lui. Permettez-moi de présenter mon respect à M. le prince et à Mme la princesse de Beauvau 3, et agréez celui que je vous ai voué pour le peu de temps que j’ai à vivre.

V.

Je ne sais sur quel horizon est actuellement M. le chevalier de Boufflers ; mais, quelque part où il soit, il n’y aura jamais rien de plus singulier ni de plus aimable que lui. »

1 Femme remarquable , « Fidèle au sentiment avec des goûts volages » , comme l'écrit plaisamment Voltaire , surnommée la « Dame de Volupté » . Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Fran%C3%A7oise-Catherine_de_Beauvau-Craon

3 Frère et belle-soeur de la marquise : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Juste_de_Beauvau-Craon

Écrire un commentaire