Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2022

la bonne volonté ne suffit pas. J’ai fait comme la plupart des hommes qui cherchent à justifier leurs faiblesses

... Je vous en demande pardon mesdames .

 

 

« A Bernard-Louis Chauvelin

16 mai 1767

Il y a longtemps, monsieur le marquis, que je vous dois les plus tendres remerciements. Je voudrais faire mieux pour vous remercier ; je voudrais mériter vos bontés, mais je suis un de ces justes à qui la grâce manque. Il n’y a point de janséniste qui ne vous dise que la bonne volonté ne suffit pas. J’ai fait comme la plupart des hommes qui cherchent à justifier leurs faiblesses.

J’ai écrit plusieurs lettres à M. d’Argental pour tâcher de lui prouver que j’ai raison d’être stérile.

Voici la copie de la dernière lettre que je viens d’écrire à un de ses amis 1. Je la soumets à votre jugement, et je vous supplie de lire un des trois exemplaires de la dernière édition de Genève, que je viens de faire partir.

Imaginez, en lisant, des acteurs attendrissants, des voix touchantes, des vieillards désespérés, de jeunes amants bien passionnés, et jugez sur l’impression que vous aura faite la lecture.

Il se peut que je sois bien baissé ; mais j’ose vous répondre que mes sentiments pour vous ne le sont pas, et que mon très tendre respect et ma reconnaissance n’éprouvent aucune diminution.

V. »

 

1 Il semble qu'elle ne nous soit pas parvenue .

Écrire un commentaire