Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2016

Je voudrais bien que mes frères lussent la lettre ci-jointe

... En ce jour des résultats de l'épreuve de français du bac (et non pas le bac de français ) : combien de nos ados ont eu l'audace ou le savoir nécessaire pour utiliser l'imparfait du subjonctif ne serait-ce qu'une fois dans l'année écoulée ? Aucun ! ça ne m'étonne pas . S'il en est un , qu'il le dise haut et fort .

 Encore eût-il fallu que nous le sussions ...

 Afficher l'image d'origine

 Et combien de prof's n'ont pas spontanément la bonne réponse ?

 

 

« A Nicolas-Claude Thieriot

et à

Etienne-Noël Damilaville

[7 août 1761]

Je voudrais bien que mes frères lussent la lettre ci-jointe à Mlle Clairon 1, et qu'ensuite ils la lui envoyassent cachetée . Voici un mauvais temps pour les souscriptions de Corneille, et pour les pièces nouvelles . N'est-on pas consterné ? Les Parisiens seraient-ils assez heureux pour ne pas sentir leurs maux ?

J'attends les Recherches sur les théâtres de France 2. Je me flatte que frère Thieriot ne m'abandonnera pas dans mon besoin . »

 

Écrire un commentaire