Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2016

je porte en fardeau immense, et j'en suis charmé

...Charmée, je le crois Mam'zelle Wagnière, LoveVoltaire , sous votre clavier l'oeuvre de notre ami Voltaire est mise au jour pour tous, travail de Romain (NDLR - pas de Fred ;-), private joke ) . Plus modestement je m'en tiens à la correspondance, travail de Bénédictin ( avec renfort de Bénédictine ) .

 Notre cher Fanfoué , lui, Président Normal (pas Sup), au contraire , est comme le 'Tit Gibus : "Si j'aurais su j'aurais pas venu !" ; alors : "Ciao et bon vent ! on ne vous retient pas ."

 Afficher l'image d'origine

Le charme opère, je me sens pousser des ailes !

 

 

« A Pierre-Joseph Thoulier abbé d'Olivet, de

l’Académie française

à Paris

Ferney 19è septembre 1761

Je vous demande deux grâces, mon cher maître, la première, de convenir que les remords de Cinna auraient fait un effet admirable, s'il les avait éprouvés dans le temps même qu'Auguste lui dit Je partagerai l'empire avec vous, et je vous donne Émilie . Une fourberie lâche et abominable dans laquelle Cinna persiste, ôte à ses remords tardifs toute la beauté, tout le pathétique, toute la vérité même qu'ils devraient avoir ; et c'est sans doute une des raisons qui font que la pièce est aussi froide qu'elle est belle . M. le duc de Villars vient d'en raisonner avec moi . Il connait le théâtre mieux que personne . Il ne conçoit pas comment on peut être d'un autre avis ; relisez je vous en prie mes observations sur Cinna que je renvoie à M. Duclos . Je vous dirai, comme à lui, qu'il faut à la fois de l'encens à Corneille, et des vérités au public .

L'impératrice de Russie souscrit comme le roi pour deux cents exemplaires . L'empressement pour cet ouvrage est sans exemple .

La seconde grâce que je vous demande est de vouloir bien mettre M. Watelet dans la liste de nos académiciens qui encouragent les souscriptions pour Mlle Corneille . Non seulement M. Watelet prend cinq exemplaires, mais il a la bonté de dessiner et de graver le frontispice . Il nous aide de ses talents et de son argent . Gardez donc que l'ami Thieriot ne l'oublie . Ces petits soins peuvent vous amuser dans votre heureux loisir ; je porte en fardeau immense, et j'en suis charmé . Aidez-moi, instruisez-moi, écrivez-moi .

V. »

 

Commentaires

Bonjour Mister James,

Votre message m'a amusée et troublée car, en quelques lignes, vous avez rassemblé le nom de deux de mes amis/collègues et aussi de la femme de l'un d'eux qui s'appelle Bénédicte...
Merci de m'avoir rappelé ce bon vieux temps.


Pourriez-vous me redonner vos coordonnées autres qu'ici car je n'arrive pas à vous envoyer de message.

Bonne soirée à vous.

LV ou M'zelle Wagnière qui pense bien à vous.

Écrit par : lovevoltaire | 03/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire