Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2016

il faut bien le dédommager un peu de son ennui, car j'imagine qu'il réside toujours auprès des grands

... A chacun de ceux dont les noms suivent, j'estime  ( et eux aussi ) que les dédommager s'ils sont encore au service de ceux que l'on dit grands, est tout à fait mérité ..., oui, mais vous avez tout à fait le droit de penser le contraire , et me jeter des pierres (précieuses de préférence ! ) . Des conseillers de cet acabit ont beaucoup, beaucoup trop fait ! pour la patrie ? vous rêvez ! payés grassement pour débiter des couillonnades, sans responsabilité ni bien sûr culpabilité, dignes de figurer derrière un guichet de Pôle Emploi ; quelques exemples : Aquilino Morelle, Henri Guaino, Jérome Monod, Jacques Attali, Jean-Louis Bianco & Cie

 Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cabinet_du_pr%C3%A9sident_d...

Conseiller présidentiel, belle sinécure s'il en est !

 Résultat de recherche d'images pour "ex conseillers présidentiels caricatures"

 

 

 

« A Louise-Florence-Pétronille de Tardieu d'Esclavelles d'Epinay

25 octobre [1761] 1

M. Lefranc de Pompignan, historiographe manqué des enfants de France, a l'honneur d'envoyer à madame d'Epinay les réflexions salutaires que lui a adressées un frère de la charité de Bayonne 2. Quoique ces réflexions soient fort judicieuses, M . Lefranc de Pompignan est déterminé à priver l'univers 3 de ses immortels écrits, si l'univers et autres continuent à les trouver plats , détestables et exécrables . Ainsi c'est à l'univers à voir ce qu'il aime le mieux ; moi je sais bien ce que je préfèrerais ; ce serait d'aller présenter à Madame d'Epinay l'hommage de mon respect, de mon admiration et de ma reconnaissance . Si j'ai le malheur de ne pouvoir lui porter ce tribut à la campagne, je volerai le lui offrir aussitôt que je la saurai à Paris .

J'envoie aussi les Car à notre ami de Saint-Cloud 4 ; il faut bien le dédommager un peu de son ennui, car j'imagine qu'il réside toujours auprès des grands. »

1 Cette lettre a toujours été placée en 1760, mais la référence aux Car est décisive .

 

Écrire un commentaire