Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2016

Vous ne devez pas douter, monsieur, qu'on ne soit très indigné à la cour contre les assemblées publiques . On vous permet de faire dans vos maisons tout ce qui vous plait, cela est bien honnête

... Et pour son bien, que l'Eglise catholique se garde bien de monter au créneau contre l'éventuelle interdiction de sites anti-IVG, elle évitera le ridicule de se retrouver encore aux côtés de La manif pour tous qui compte tant de brillantes personnes si attachantes ! Tant pis si je me trompe ...

 Le blues divin

http://www.nawak-illustrations.fr/tag/religion/page/8/

Il en est au moins  un qui n'a plus de doute, lui .

 

 

« A Jean Ribote-Charron

27è novembre 1761 au château de Ferney

par Genève

M. le maréchal de Richelieu me mande 1, monsieur, qu'il ne peut rien pour votre ministre et pour ses adhérents, tant qu'ils seront entre les mains du parlement de Toulouse . J'ose me flatter de la clémence du roi lorsque l'affaire sera jugée . Vous ne devez pas douter, monsieur, qu'on ne soit très indigné à la cour contre les assemblées publiques . On vous permet de faire dans vos maisons tout ce qui vous plait, cela est bien honnête . Jésus-Christ a dit qu'il se trouverai toujours entre deux ou trois personnes assemblées en son nom 2, mais quand on est trois ou quatre mille, c’est le diable qui s'y trouve 3. J'ai tout lieu d'espérer que les personnes qui approchent Sa Majesté fortifieront dans son cœur les sentiments d'humanité et de bonté qui lui sont si naturels . J'ai l'honneur d'être, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire . »

2 Évangile selon Matthieu, XVIII, 20 .

3 On est encore une fois près du Pot pourri, VI ; nouvel exemple qui montre que la correspondance est parfois le creuset où s'élaborent les œuvres de fiction .Voir : http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-101503&M=tdm

 

Écrire un commentaire