Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2017

On dit qu’on a donné des Etrennes aux sots... mais s’il fallait envoyer ce petit présent à tous ceux pour qui il est fait, il n’y aurait pas assez de papier en France

... On serait obligé d'importer !

Au passage je songe avec amertume à tous ces arbres abattus pour l'impression de ces fichus bulletins de vote de primaires, droite et gauche confondues, et pour quel résultat ?

 

Après la langue de bois, la gueule de bois, c'est du donnant-donnant !

 

 

« A Louis-François-Armand du Plessis, duc de Richelieu

26è janvier 1762, aux Délices 1

Il y a, monseigneur, une prodigieuse différence, comme vous savez, entre vous et votre chétif ancien serviteur. Vous êtes frais, brillant, vous avez une santé de général d’armée, et je suis un pauvre diable d’ermite, accablé de maux, et surchargé d’un travail ingrat et pénible ; c’est ce qui fait que votre serviteur vous écrit si rarement. Je me flatte bien que notre doyen 2 a fait l’honneur à l’Académie de lui présenter notre Dictionnaire 3. Je le crois fort bon : ce n’est pas parce que j’y ai travaillé, mais c’est qu’il est fait par mes confrères.

Je vous exhorte à voir le Droit du Seigneur, qu’on a follement appelé l’Ecueil du Sage. On dit qu’on en a retranché beaucoup de bonnes plaisanteries, mais qu’il en reste assez pour amuser le seigneur de France qui a le plus usé de ce beau droit. Si vous veniez dans nos déserts, vous me verriez jouer le bailli, et je vous assure que vous recevriez madame Denis et moi dans la troupe de Sa Majesté. On dit qu’on a donné des Etrennes aux sots. Assurément ces étrennes-là ne vous sont pas dédiées ; mais s’il fallait envoyer ce petit présent à tous ceux pour qui il est fait, il n’y aurait pas assez de papier en France.

Je vous avertis que mademoiselle Corneille est une laideron extrêmement piquante, et que si vous voulez jouir du droit du seigneur avant qu’on la marie, il faut faire un petit tour aux Délices . Mais malheureusement les Délices ne sont pas sur le chemin du Bec d’Ambraye 4.

Je crois Luc extrêmement embarrassé. Vous savez qui est Luc 5. Cependant il fait toujours de mauvais vers, et moi aussi. Agréez mon éternel et tendre respect.

V. »

1 L'édition de Kehl suivie des autres date à tort du 27 .

2 Richelieu lui-même .

3 Voir dans Registres de l'Académie française , III, 155-156 .

4 Bec d'Ambès, au confluent de la Garonne et de la Dordogne .

5 V* a fait un renvoi et ajouté dans la marge : le roi de Prusse .

 

Écrire un commentaire