Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2017

ne rassemblez-vous pas quelques personnes dignes de vous entendre ? (si vous en trouvez, voilà le grand point )

... C'est là qu'est l'os pour le président qui doit choisir son gouvernement sans se charger de casseroles et vieux pots (de chambre ou à soupe, le contenu est finalement le même) .

Et vous êtes je l'espère assez armé pour n'avoir pas à dire "J’ai été bien attrapé" , et vous me semblez être suffisamment aguerri pour surmonter votre défiance  " quand j’ai vu que la terre est couverte de gens qui ne méritent pas qu’on leur parle.", et malgré tout faire en sorte que la France ait son mot à dire à qui que ce soit . Il va être terriblement éprouvant d'avoir à faire face à certains individus qui ne doivent pas leurs places à des pratiques démocratiques . La diplomatie est un sacré morceau difficile à avaler, il va falloir montrer les dents et s'en servir .

 Résultat de recherche d'images pour "quelques personnes dignes de vous comprendre macron  humour"

 

 

 

« Au cardinal François-Joachim de Pierre de Bernis

Aux Délices 26 juin [1762] 1

Vivent les lettres , vivent les arts , vivent ceux qui ont un peu de goût pour eux, et même un peu de passion . Monseigneur, plus je vieillis, plus je crois, Dieu me le pardonne, que je deviens sage ; car je ne connais plus que littérature et agriculture. Cela donne de la santé au corps et à l’âme ; et Dieu sait alors comme on rit de ses folies passées, et de toutes celles de nos confrères les humains . Je vous crois à présent dans votre retraite que vous embellissez ; et je m’imagine que Votre Éminence y est très éminente en réflexions solides, en amusements agréables, en supériorité de raison et de goût, en toutes choses dignes de votre esprit. Ne bâtissez-vous point ? n’avez-vous pas une bibliothèque ? ne rassemblez-vous pas quelques personnes dignes de vous entendre ? (si vous en trouvez, voilà le grand point ) . Il est bien rare de trouver des penseurs en province, et surtout des gens de goût. Je croyais autrefois, en lisant nos bons auteurs, que toute la nation avait de l’esprit, car, disais-je, tout le monde les lit ; donc toute la nation est formée par eux. J’ai été bien attrapé, quand j’ai vu que la terre est couverte de gens qui ne méritent pas qu’on leur parle.

C’est un grand malheur pour moi de parler de loin à Votre Éminence. Ma consolation est de vous consulter. Je vous conjure de juger sévèrement l’ouvrage que vous permettez que je vous envoie. Je voudrais bien faire de cette pièce quelque chose de bon. Je suis déjà sûr qu’elle forme un très beau spectacle. Je l’ai fait exécuter trois fois sur mon théâtre à Ferney , en vérité, rien n’était plus auguste . Mais une tragédie ne doit pas plaire seulement aux yeux . Je m’adresse à votre cœur et à vos oreilles . Aurium superbissimum judicium 2. Voyez surtout si vous êtes touché ; amusez-vous, je vous en supplie, à me dire mes fautes. Si la pièce est froide, la faute est irréparable . Mais si elle ne manque que par des détails, je vous promets d’être bien docile.

Recevez, monsieur, mon très tendre respect.

V. »



1 V* répond à une lettre du 4 juin 1762 , où Bernis écrivait notamment : « Vous pouvez mon cher confrère, m'adresser à Soissons l'ouvrage des six jours . Je compte arriver à Vic-sur-Aisne vers le 25 . La santé de ma nièce est rétablie . Mon âme agitée et déchirée commence à se calmer […] Je suis très aise que le roi ait repris pour son gentilhomme le sujet qui fait le plus d'honneur à son règne . Votre crédit à la cour m'intéresse et me divertit . […] Puisque vous faites cas de mon amitié […] envoyez-moi vos ouvrages ; je vous dirai mon sentiment, sans crainte de vous blesser, parce que vous savez que je vous aime et que je ne vous compare à aucun auteur vivant […] Je ne crois pas que la destruction des jésuites soit utile à la France . Il me semble qu'on aurait pu les bien gouverner sans les détruire . »

2 Cicéron , De oratore, XLIV, 150 . Le jugement des oreilles est le plus sévère .

 

Écrire un commentaire