Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2017

rien ne peut excuser un pareil discours

... Mr Donald Trump !

http://www.lefigaro.fr/international/2017/08/15/01003-201...

"No matter our color, creed, religion or political party, we are all Americans first. We love our country, we love our God, we love our flag, we’re proud of our country, we’re proud of who we are." dit Don Trump dit "Potus"  qui, effectivement peut être fier de lui,-et il est bien le seul-,  rabâche sa litanie comme un vulgaire camelot qu'il est toujours au fond  . J'adore particulièrement le "our God", NOTRE Dieu, bel instinct de propriété  typiquement US, mais peut-être me trompè-je, : point de Père suprême, "our God" c'est le dollar, ce qui explique tout . Non, Mr Trump, votre discours qui fait des racistes de bons patriotes simplement parce qu'ils aiment leur "great American flag" ne me plait pas , et je ne suis pas le seul .

 Résultat de recherche d'images pour "violences à charlottesville trump humour"

Cervelle d'oiseau , mais pour lequel des deux ?

 

 

« A Philippe Debrus

derrière le Rhône près du Lion d'Or

à Genève

[vers le 20 septembre 1762] 1

Si la personne qui a parlé au jeune Lavaysse d'une façon si étrange n'a pas eu dessein de l'éprouver, si elle a parlé sérieusement elle est bien condamnable, et rien ne peut excuser un pareil discours . Il y a grande apparence que le parlement de Toulouse lui a donné cette prévention . Je sais déjà que plusieurs conseillers d’État pensent autrement .

Je parlerai fortement à M. le maréchal de Richelieu quand il sera chez moi . Mais pour l’autre personne à qui on veut que je parle, comme elle n'influera en rien sur les juges, dont elle ne connait aucun, ce n'est point du tout la peine .

Ne songeons qu'aux juges, et laissons là tout le reste .

J'écris à M. Mariette ; je ne crois point du tout que sa bonne volonté se ralentisse . Les erreurs dans lesquelles M. de Lavaysse a laissé tomber M. de Beaumont ne préjudicieront en rien à la cause, et seront aisément rectifiées par M. Mariette .

Je fais mille compliments à M. Debrus, à M. de Végobre, et à M. Cathala . »

1L'édition Lettres inédites place cette lettre fin juin ou début juillet . On la date ici d'après celle du 4 août 1762 à David Lavaysse : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/06/28/un-avocat-savant-et-estime-est-certainement-au-dessus-de-ceu-5958143.html . Noter en outre que Richelieu arriva le 2 octobre 1762 .

Écrire un commentaire