Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2017

petit billet d'édification qui est d'un bon catholique romain

... tel que moi ! non pratiquant, ne croyant ni au diable ni au bon dieu pour le repos de l'esprit .

La vie d'humain est déjà assez compliquée sans y ajouter des trouilles irraisonnables d'enfers doublées d'espoirs de paradis utopiques .

 Résultat de recherche d'images pour "un bon catholique romain  humour"

 

 

« A Philippe Debrus

Il faut calmer les alarmes de Mme Calas . L'article de la procession abominable dans laquelle on se vante à Dieu tous les ans, d'avoir égorgé il y a deux siècles quatre mille de ses concitoyens 1, est une chose qu'il faudrait graver en lettres d'or à toutes les portes des églises de Toulouse .

Cet article peut déplaire aux bedeaux et aux moines, et même aux marchands de cire qui vendent des cierges pour cette procession : mais tous les honnêtes gens de Paris en sont très contents . Cette procession doit révolter l'esprit des juges . Il est d'ailleurs très essentiel à la cause de faire voir l'excès du fanatisme qui règne dans la ville des jeux floraux et de montrer que c'est ce fanatisme qui s'est emparé de la tête des huit juges qui ont rendu cet arrêt infernal .

Mme Calas doit s’apercevoir qu'on ne pense point du tout dans la capitale de la France comme dans celle des Wisigoths .

Louis ne sait ce qu'il dit 2, il peut aller à la procession tant qu'il voudra, mais j'espère que cette cérémonie d'Iroquois ne subsistera pas encore longtemps .

On peut envoyer à Mme Calas ce petit billet d'édification qui est d'un bon catholique romain .

9è janvier [1763]. »

1 Commémorant le massacre des protestants de Toulouse en 1562 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Troubles_de_1562_%C3%A0_Toulouse

et : https://chretienssocietes.revues.org/3536

2 Louis Calas porte témoignage cependant en faveur de ses parents : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1040676g/f1.image

Écrire un commentaire