Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2018

des sottises, les plus courtes sont les meilleures .

... Il serait temps que les Corses nationalistes cessent de se comporter comme des Calimero d'une part, et d'autre part, orgueilleusement, se croient le nombril de la France alors qu'ils ne sont que des profiteurs aux frais des contribuables de la nation entière . Leur attitude de gamins cabochards a assez duré .

 Image associée

 

 

« Pour mon 1 frère Nicolas-Claude Thieriot

2è mars 1763

Des pigeons dans un casque ont niché leurs petits :

Le dieu Mars et Vénus de tout temps sont amis 2.

Il en est de ces imitations des vers latins comme des sottises, les plus courtes sont les meilleures .

Les plats que nous sert Simon Lefranc sont bien plus plaisants, et plus originaux . Je ne sais rien de comparable à l'aventure des lettres patentes, et de M. Carpot .

Ensuite, mon cher frère, je suis content de vous .

Vitanda est improba tyren desidia 3.

Il serait bon que Pindare Le Brun, ou plutôt Lycophron Zoïle 4 eût la lettre à M. D'Alembert . Il m'a mandé que vous désapprouviez le mariage de M. Dupuits avec Mlle Corneille ; mais je crois que vous ne désapprouvez que ses écrits et ses méchancetés . Écrivez-nous, je vous en prie . Mme Denis a besoin de vos lettres autant que moi . Elle est très malade depuis un mois, et vos lettres lui font plus de bien que Tronchin . Je vous embrasse de tout mon cœur . »

1 mon est ajouté par V* au-dessus de la ligne d'adresse .

2 Ces deux vers sont une traduction de deux vers non identifiés (version latine de l'Anthologie grecque ? ) cités par Thieriot dans sa lettre du 23 février 1763 :

Militis in galea nidum posuere columbae

Inde patet, Marti quam sit amica Venus.

Thieriot en rapportait une traduction par « Gravelot le graveur » :

Une timide tourterelle

Dans une casque fit ses petits.

N'est-ce pas un signe fidèle

Combien Mars est cher à Cypris.

3 Il faut fuir la paresse , trompeuse sirène ; Horace, Satires, II, iii, 14-15

Écrire un commentaire