Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2018

Il ne faut dans le temps présent donner aucun prétexte à des scélérats persécuteurs

...

 

« A Gabriel Cramer

Jeudi matin [juin-juillet 1763]1

Je prie monsieur Cramer de vouloir bien effacer le nom de Ribaudier et de Ribadier , et de mettre à sa place Thibaudier . Il ne faut dans le temps présent donner aucun prétexte à des scélérats persécuteurs plus dangereux que ne l'ont jamais été les jésuites . Cela est très sérieux . Si malheureusement on accusait une certaine personne d'être l'auteur du caloyer 2, ouvrage beaucoup trop hardi auquel elle n'a nulle part, elle serait infailliblement perdue . Monsieur Cramer est aussi prié d'avoir la bonté d'envoyer l'épreuve de la petite et innocente plaisanterie dont il est question . »

1 L'édition Gagnebin place cette lettre à l'automne 1763 ; mais dès le 19 juillet V* envoyait des exemplaires du Catéchisme de l'honnête homme ou Dialogue entre un caloyer et un homme de bien (https://fr.wikisource.org/wiki/Cat%C3%A9chisme_de_l%E2%80%99honn%C3%AAte_homme) ; voir fin de la lettre du 19 juillet 1763 à la duchesse de Saxe-Gotha : « Madame j'ai l'honneur de vous envoyer un petit catéchisme qui m'a paru assez raisonnable. »

2 Un caloyer est un moine grec .

Écrire un commentaire