Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2019

Je m’intéresse beaucoup plus à une nouvelle actrice qu’à un nouveau prédicateur

...

 

« A Etienne-Noël Damilaville

1er juin 1764 1

Je reçois, mon cher frère, votre lettre du 24 mai, et la copie de votre beau sermon à frère Gabriel sur les devoirs de la société . Je vous aime tous les jours davantage, et vous m'engagez à être plus que jamais écr l'inf .2

Gardez, je vous prie, les exemplaires qui vous sont parvenus jusqu’à ce que nous puissions faire une liste de ceux à qui nous en donnerons . Je suis toujours émerveillé de M. d'Acquin qui demeure dans votre voisinage près de la rue saint-Paul . Il m'écrit qu'il me demande un Corneille, et tous mes ouvrages bons ou mauvais, il me parle d'un Avant-coureur qu'il dit donner au public toutes les semaines ; je lui donne tout, je souscris pour son Avant-coureur, et depuis ce temps je n'entends plus parler de lui .

Il me semble que les enthousiastes de Pierre Corneille commencent un peu à se calmer, aussi bien que les enthousiastes des Welches . Vous voyez qu'à la longue la vérité ne laisse pas d'avoir le dessus .

J’ai lu enfin le mandement de l’archevêque de Paris ; je vous avoue qu’il m’a paru modéré et raisonnable. Otez le nom de jésuite, il n’y aurait rien à lui répliquer ; mais il n’y a pas moyen d’avoir raison quand on soutient une société qui avait trouvé le secret, malgré sa politique, de déplaire à la nation depuis deux cents ans.

Est-il vrai qu’une jeune actrice 3 a débuté avec succès dans les rôles ingénus ? Je m’intéresse beaucoup plus à une nouvelle actrice qu’à un nouveau prédicateur. J’aime le tripot, et je veux que les Welches aient du plaisir.

A-t-on enfin jugé les Calas ? Cela me fait songer que nous devons un Corneille proprement relié à M. Mariette . Je vous demande en grâce d'acquitter cette dette le plus promptement que faire se pourra . Frère Thieriot pourrait servir dans cette affaire . Le voilà à présent attaché à un archevêque, mais je me flatte qu'il n’oubliera pas les profanes . Je soupire après l'Encyclopédie . Bonsoir, mon cher frère .

Écr l'inf. »

1 L'édition de Kehl, suite à la copie Beaumarchais, omet la plus grande partie de la lettre et la remplace par des extraits des lettres du 28 mai 1764 et du 6 juin 1764 : voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/07/correspondance-annee-1764-partie-18.html

2 Écrasez l'infâme devient un nom, à moins qu'on ne lise écr[aseur de ] l'inf[âme].

3 Une seule actrice débuta, à la fin de mai, à la Comédie, mademoiselle Sanlaville, et c’était pour les rôles de caractère. (Georges Avenel.)

Écrire un commentaire