Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2020

Tout ce que je puis, c’est de me plaindre

... On parle ici du mal français dont on ne connait aucun remède, plus contagieux que le SRAS chinois et qui fait en réalité beaucoup plus de mal que le virus asiatique , qui sévit depuis une éternité avec des accès ridicules et irraisonnés ; Français vous êtes des niolus  !

Résultat de recherche d'images pour "Tout ce que je puis, c’est de me plaindre""

 

 

« A François Tronchin

[27 novembre 1764] 1

Mon cher ami, vous me rendrez un vrai service, si vous voulez bien communiquer ce petit billet à l'un de messieurs les scolarques . Je suis indigné de l'effronterie avec laquelle les libraires de Hollande inondent l'Europe de livres sous mon nom . Le stathouder lui-même ne pourrait les en empêcher . Tout ce que je puis, c’est de me plaindre . Faites-moi l’amitié, je vous en supplie, de dire à Esculape combien je m'intéresse à sa gloire .

Ne serez-vous point assez aimable pour venir quelque jour par un beau soleil, sur votre joli petit cheval, dîner chez vos amis de Ferney ? Maman vous embrasse le plus tendrement du monde . »

1 La date est ajoutée par Tronchin sur le manuscrit .

Écrire un commentaire